Deezer compte sur Facebook pour envahir le monde entier

Sauf les USA... une bonne stratégie ? 17
La nouvelle était connue depuis des mois sous forme de rumeurs, et fait le tour du Web depuis hier et sa confirmation : Facebook est le nouveau partenaire de poids de bien des services de streaming. Dont Netflix pour la vidéo, et Spotify, et de nombreux autres sites américains pour la musique. Mais le Français Deezer fait lui aussi parti des partenaires, avec une différence fondamentale : il sera disponible partout dans le monde, sauf aux États-Unis. Et il compte en profiter.

Deezer facebook

Cela peut paraître surprenant, mais la plupart des services de streaming audio partenaires de Facebook ne seront en fait disponibles qu’aux Etats-Unis (Rdio, MOG, etc.). Seul Spotify sera aussi présent dans d’autres pays. Résultat, Deezer aura un quasi monopole sur une centaine de pays…

« Ma stratégie est de ne pas aller aux États-Unis et de concentrer tous nos efforts sur un lancement du service à une échelle globale partout ailleurs » a ainsi confié Axel Dauchez, le patron de Deezer, à nos confrères d’Electron Libre.

D’ici quelques semaines, Deezer pourra donc se targuer d’être disponible dans 130 pays. Ce qu’aucun service de streaming audio ne propose à l’heure actuelle. Deezer sera ainsi présent en Europe bien sûr, ainsi qu’au Canada, en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie, et en Océanie. En somme, partout dans le monde sauf aux USA.

Et bien sûr, Deezer ne compte pas se contenter des membres gratuits. Des offres payantes seront ainsi proposées, même s’il est évident que selon les pays, les tarifs devront s’adapter. Mieux encore, des accords avec des opérateurs mobiles, à l’instar d’Orange en France et au Royaume-Uni, seront annoncés d’ici peu.

Rendez-vous d’ici la fin de l’année pour savoir si cela portera ses fruits ou non.
Publiée le 23/09/2011 à 17:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité