Samsung pourrait passer Bada en open source dès 2012

De quoi relier plusieurs branches de la firme ? 54
L’actualité mobile est particulièrement déchainée actuellement. iOS 5, Android 4.0 et Windows Phone 7.5 sont tous sur le point d’arriver. Elle est également agitée du côté des stratégies des constructeurs. Ainsi, alors que l’on prêtait à Samsung des intentions de rachat de webOS, il se pourrait finalement que l’arme secrète de la firme soit une future annonce de l’ouverture du code de son système Bada.

Samsung Wave 3

Un Bada open source en 2012 ?

Le Wall Street Journal a affirmé ce matin que Samsung préparerait le passage de son système d’exploitation mobile Bada à l’open source dès 2012. Le produit est actuellement fermé et s’utilise, côté développeurs, de la même manière qu’un iOS ou un Windows Phone 7. Samsung propose un SDK exposant les capacités aux développeurs tiers, mais les sources de Bada lui-même ne sont pas disponibles.

Évidemment, un tel changement pourrait avoir de nombreux échos. L’ouverture du code est d’abord un symbole mais elle s’accompagne surtout d’une véritable transparence. Ensuite, en fonction des choix de Samsung, le système pourrait potentiellement être accompagné d’un système de licence comparable à Android, permettant à d’autres de l’utiliser. À moins qu’il ne s’agisse que d’un geste de bonne volonté pour attirer les développeurs tiers, sans qui le succès est sérieusement compromis.

Le marché des TV intelligentes

Mais le Wall Street Journal parle également de la possibilité pour Bada de lorgner en direction des TV dites « intelligentes ». Ces modèles connectés à Internet et capables d’afficher des informations représentent un nouveau potentiel pour les systèmes mobiles. Ce potentiel intéresse d’ailleurs Opera qui a très récemment annoncé la publication d’un framework de création d’applications web. Mais un système va nettement plus loin, et l’aspect open source pourrait peser dans la balance.

Interrogé par le Wall Street Journal, l’analyste Neil Mawston de chez Strategy Analytics indique que l’ouverture de Bada a du sens « car cela augmentera la taille du marché adressable pour les développeurs de services ». Mais il tempère toutefois l’excitation qui pourrait naître d’une telle action : « En réalité, on ne sait pas de manière claire si Bada peut s’adapter à des écrans plus grands. Par exemple, le système d’exploitation peut-il gérer le plus grand nombre de pixels dans un grand écran ? ».

La question mérite en effet d’être posée puisque les systèmes d’exploitation mobiles sont conçus pour des résolutions précises. Cependant, si Samsung décide réellement d’ouvrir Bada l’année prochaine, cela laisse du temps au constructeur pour régler le problème. D’autant que le domaine des TV est loin d’être un mystère pour le géant de l’électronique.

Le potentiel des synergies

Car c’est bien là que se situerait sans doute la plus grande opportunité pour Samsung : les synergies. La firme possède de très nombreuses branches et donc une légion de produits électroniques. L’annonce possible d’un Bada open source pourrait être le départ de la création d’un écosystème complet touchant des téléphones, des tablettes mais également des télévisions et ainsi de suite. Un véritable trait d'union.

Samsung est aujourd’hui un acteur majeur dans le domaine de la mobilité mais jongle actuellement avec trois systèmes d’exploitation : Bada, Android et Windows Phone 7. Le Wall Street Journal rappelle que le rachat de la branche mobile de Motorola par Google a provoqué des inquiétudes. Et si nous étions à l’aube d’autres décisions radicales dans la sélection des OS, comme dans le cas de Nokia ?
Publiée le 20/09/2011 à 13:26 - Source : WSJ
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €