Google livre des informations sur sa consommation électrique

Mais pas sur son nombre de serveurs 83
Google, géant parmi les géants du web, consommerait à lui seul environ l’équivalent de 200 000 foyers. Soit l’équivalent d’une ville de plusieurs centaines de milliers d’âmes. Un nombre astronomique lié à ses quantités tout aussi astronomiques de serveurs dont a besoin le site pour contenter ses utilisateurs.

Google panneaux solairesLa consommation électrique de Google revient souvent sur le tapis ces dernières années. Il faut dire qu’avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde aujourd’hui, la société dépense logiquement une quantité astronomique d’énergie.

Et selon le New York Times, Google a affirmé cette semaine que ses serveurs consommaient 260 mégawatts. Soit entre un tiers et un cinquième de la plupart des réacteurs nucléaires situés en France.

Google se défend néanmoins de « trop » consommer. Avec plus d’un milliard de recherches quotidiennes, sans compter les téléchargements et les visionnages en streaming réalisés sur ses différents sites, ainsi que ses locaux, Google juge qu’au final, la consommation mensuelle moyenne par visiteur est faible. Selon ses calculs, elle serait équivalente à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts durant 3 heures.

Nous apprenons enfin qu’une simple recherche utilise en moyenne 0,3 watt-heure, que ses émissions de CO2 ont atteint 1,5 million de tonnes métriques et que 30 % de son énergie en 2011 devrait être fournie par des énergies renouvelables.

Reste que si Google dévoile depuis peu sa consommation électrique (ce n’est pas la première fois), il n’a toujours pas donné d’information sur son nombre de serveurs. Ceci, depuis sa création en 1998.

Une récente étude, justement basée sur sa consommation électrique, a tenté de deviner son nombre de serveurs et l’a évalué à 900 000 unités. Mais il ne s’agit donc que d’une évaluation, et selon les qualités et les optimisations des serveurs, ce nombre peut autant surestimer que sous-estimer la réalité.
Publiée le 10/09/2011 à 07:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité