(MàJ) Google Panda en France : les comparateurs de prix souffrent

Ainsi que les sites de bons de réductions 245
MàJ : Echos du Net nous précise que contrairement aux données de SearchMetrics, sa visibilité n'a pas changé particulièrement depuis Panda. 

-----------------

Suite au lancement en France de Panda, le nouvel algorithme de Google, plusieurs retours sont déjà disponibles. Du patron de Twenga en passant par Ranking Metrics et la société allemande SearchMetrics, tout le monde y va de son analyse et de ses chiffres.

Commençons par le Français Ranking Metrics, qui a dressé un top 10 des grands sites perdants et un top 12 des grands sites gagnants, ceci entre le 27 juillet et le 12 août 2011, date de lancement officiel de Panda en France. On peut d’ores et déjà regretter le choix du 12 août, dernier jour avant le grand week-end du 15 août. Les évolutions n’en restent pas moins intéressantes.

Google Panda

Attention, le site parle bien ici de visibilité sur Google, et non pas d’audience. Si une meilleure visibilité entraine généralement une plus forte audience, on ne peut néanmoins pas relier les deux avec certitude.

Wikio, déjà grand perdant au Royaume-Uni, confirme être l’un des sites les plus durement touchés par Panda. Le site allemand SearchMetrics confirme d’ailleurs la tendance en annonçant pour sa part une chute de visibilité de 74,7 %.

Google Panda Wikio
Wikio, le perdant n°1 de Panda partout dans le monde, dont en France

Les deux sites vont ainsi dans le même sens pour Ciao, Twenga, etc. Globalement, les principaux perdants sont les comparateurs de prix ainsi que les sites spécialisés dans les coupons de réduction. En somme, les sites qui se ressemblent et les fermes de contenus.

SearchMetrics pointe de plus quelques confrères de PCINpact, comme Infos Du Net (-44,3 %), Présence PC (-69 %), ITespresso (-75 %), EchosDuNet (-64 %), etc.

Concernant PC INpact et Prix du Net, nous avons bien constaté un recul, mais rien de significatif. Le week-end du 15 août n’est jamais porteur de visiteurs. Nos deux sites sont de toute façon utilisés en majorité par des habitués, et non des utilisateurs de Google. D’où un faible impact. Nous reviendrons néanmoins sur le sujet lorsque nous aurons plus de recul.

Google Panda

Côté gagnant, Ranking Metrics met en avant les cybermarchands et même certains de nos confrères comme Clubic et LesNumériques.

Google veut tuer les comparateurs de prix (sauf le sien)

Sur Twitter, Bastien Duclaux, le patron du comparateur de prix généraliste Twenga, s’est particulièrement lâché depuis la sortie de Panda.

Le 14 août, soit 2 jours après le lancement de Panda, il précise déjà faire un retour prématuré de congés. Preuve que le nouvel algorithme de Google a une importance vitale pour Twenga.

Google Panda twenga

Le même jour, ses remarques se multiplient :

« Google shopping apparait maintenant sur toutes les requêtes que j'ai testées - d'une pierre deux coups donc. »

« Pertes de visibilité de 81% pour ciao et achetezfacile, 77% pour leguide, 76% pour shopping, 60% pour kelkoo d'après nos outils. »

« Google a donc décidé de dégager toutes les plateformes de shopping de ses résultats et de privilégier son/ses propres services. »

Pour Duclaux, le nouvel algorithme de Google n’a donc pas pour but unique d’améliorer le confort de ses visiteurs et de supprimer toutes les fermes de contenus, souvent jugées inutiles. Google a aussi profité de Panda pour avantager son propre comparateur de prix.

Ce matin, Duclaux en remet d’ailleurs une couche en se demandant de façon ironique « Pourquoi Google Shopping n'est-il pas affecté par Panda ? Bizarre, on se demande bien pourquoi... »
Publiée le 17/08/2011 à 14:58
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité