S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Nintendo ne souhaite pas se tourner vers les plateformes mobiles

Et tant pis pour l'éventuel chiffre d'affaires supplémentaire

On parle souvent de la mutation du monde du jeu vidéo, des frais de développement toujours plus importants à l’utilisation régulière de DRM contraignants sur les DVD en passant par l’inévitable concentration des studios. Mais désormais, c’est le jeu sur téléphone mobile qui semble conquérir le cœur du public. Pourtant, Nintendo souhaite rester dans la position qu’il occupe actuellement.

Nintendo 3DS noire

Si la question se pose, c’est parce que des investisseurs japonais se sont exprimés sur le sujet. C’est notamment le cas de Masamitsu Ohki qui a indiqué à Bloomberg que les smartphones étaient le « nouveau champ de bataille de l’industrie du jeu vidéo ». Ce responsable d’un fond d’investissement va plus loin en expliquant que Nintendo aurait tout intérêt à utiliser ses 14 milliards de dollars en cash pour investir massivement dans les plateformes mobiles.

Comment nier le succès du jeu vidéo sur les plateformes mobiles quand on peut observer une estimation de la valeur de l’éditeur d’Angry Birds à 1,2 milliard de dollars ? Ou encore quand Electronic Arts rachète le créateur de Bejeweled et de Plants vs Zombies pour 1 milliard de dollars ?

Et pourtant, Nintendo dispose d’un écosystème particulier. Des licences fortes telles que Mario et Zelda qui lui appartiennent, et un matériel qui se vend bien, même si les chiffres pour la console portable 3DS sont inférieurs aux prévisions, entraînant une chute du tarif. Or, il y aurait un risque de dévaluation de l’image de la société à venir engager la compétition dans un monde où de nombreux titres sont vendus 99 centimes, ou au pire quelques dollars/euros.

Ars Technica, qui se fait l’écho de ce questionnement, rappelle d’ailleurs que plus tôt dans l’année, lors de la Game Developers Conference, le président de Nintendo Satoru Iwata avait critiqué les sociétés qui se lançaient à corps perdu dans le domaine du mobile au détriment de la qualité. Nos confrères soulignent l’importance que la firme accorde à la conception de produits qui ne ressemblent pas déjà à d’autres. Pour preuve, la future Wii U attendue pour l'année prochaine.

Aussi tentante que puisse être l’idée d’engranger des bénéfices depuis des plateformes à fort potentiel telles qu’iOS et Android, il semble que les jeux Nintendo resteront sur des consoles Nintendo. Du moins pour le moment. 
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 12/08/2011 à 17:37

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;