L'éditeur d'Angry Birds pourrait valoir plus d'1,2 milliard de $

Ouais, et PCI vaut plus que Google aussi ? 66
La bulle 2.0 semble imperméable à la crise boursière actuelle. Outre les folies Facebook, Twitter, Groupon ou encore Zynga, voilà que la société finlandaise Rovio, principalement connue pour son jeu Angry Birds, pourrait être valorisée à hauteur d’1,2 milliard de dollars.

angry birds chrome
Tout le monde veut surfer sur le succès d'Angry Birds

Selon Bloomberg, les dirigeants de Rovio sont en effet en discussions avec des investisseurs afin de réaliser une nouvelle levée de fonds. Si elle aboutit, la société vaudra donc 1,2 milliard de dollars.

Certes, cela reste loin des 15 à 20 milliards de Zynga ou des 70 milliards de Facebook. Mais qu’un « petit » éditeur de jeux pour Internet et smartphones/tablettes atteigne une telle valeur laisse songeur.

Angry Birds est bien sûr devenu un phénomène, au point de voir des peluches à l’effigie de ses personnages principaux apparaître un peu partout. Le jeu est même massivement parodié en vidéo, preuve du succès important de la franchise. Et ce n’est pas son arrivée sur Google+ qui mettra à néant la réussite du jeu.

Quand bien même. Quand on sait que Take-Two, l’éditeur des fameux GTA, a actuellement une valorisation boursière inférieure à 1 milliard de $, voir Rovio à un niveau supérieur laisse dubitatif. Pire encore, THQ, lui, ne vaut que 131 millions de $, alors qu’il réalise pourtant près d’un milliard de $ de chiffre d’affaires annuel, soit bien plus que Rovio.

Reste que de nombreuses sociétés ont des intérêts communs dans la société nordique. En effet, Electronic Arts et Zynga sont eux-mêmes actionnaires de Rovio, tout comme News Corp et Disney. Un analyste pense par exemple que Disney pourrait utiliser l’image des personnages d'Angry Birds pour son fameux parc d’attractions… Il voit même Zynga intégrer Angry Birds dans FarmVille. Cela reste néanmoins assez hypothétique.
Publiée le 12/08/2011 à 16:02
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité