Graphique : l'importance des PC pour les fabricants d'ordinateurs

Acer, l'anti-Apple 72
Ces dernières années, une tendance se dessine nettement chez certains fabricants d’ordinateurs : les PC (ou Mac) perdent du terrain dans leur chiffre d’affaires et ne représentent plus la base de leur entreprise. Nous avons souhaité illustrer tout ceci via un simple graphique.

Fabricants ordinateurs secteurs PCINpact

On le remarque d’un coup d’œil, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Les ordinateurs chez Toshiba et Apple ne représentent aujourd’hui qu’une très faible partie de leur chiffre d’affaires. Pour Apple, la sortie de l’iPhone a totalement chamboulé la donne. Et même en intégrant l’iPad, la part Mac+iPad ne représente que 39 % de son chiffre d’affaires.

Du côté de Hewlett-Packard, l’Américain tire une partie non négligeable de son chiffre d’affaires de son secteur impression, mais aussi depuis peu de sa division Services, ceci grâce au rachat d’EDS il y a trois ans. Si les ventes de PC de bureau et portables restent n°1 chez HP, ils représentent néanmoins moins d’un tiers de son chiffre d’affaires total. Et rien n’indique que ce secteur remontera dans un futur proche. Sans atteindre les 18 % d’Apple, HP pourrait bien voir sa division PC se rapprocher des 25 % d’ici peu.

Dell est lui parti pour suivre la route de HP. En effet, si la société texane réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires grâce aux ventes de ses PC, elle est surtout en train de développer les autres secteurs. Dell souhaite notamment concurrencer HP et IBM dans le secteur des services, tout en continuant à développer les logiciels et les serveurs. Il est donc quasi certain que sa branche PC passera sous les 50 % dans quelques trimestres.

Concernant Acer, hormis du côté des tablettes, rien ne semble indiquer un changement important dans cette répartition. À moins d’une explosion des ventes de ses smartphones, mais les chances que cela arrive sont bien minces.

Enfin, Toshiba reste avant tout un fabricant de matériels électroniques et informatiques, ainsi que de semiconducteurs. Les ordinateurs ont toujours été une division importante, mais pas capitale pour autant. Hormis au Japon bien sûr. Et au regard de l’agressivité de ses concurrents, Toshiba n’a pas de raison de voir ses ventes de PC exploser.

Notez que d’autres constructeurs seront rajoutés d’ici peu. Lenovo sera le prochain. ASUS et Samsung posent néanmoins plus de problèmes, la séparation entre leur secteur PC et le reste de leurs activités n’étant pas des plus précises.
Publiée le 26/07/2011 à 17:40
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité