VoD : Free Home Video, bientôt vendu, prépare l'arrivée de Netflix

L'année 2011 signera une nouvelle ère de la VoD en France ? 31
La fort probable arrivée de Netflix en France n’est pas sans conséquence. Videofutur a lancé DuoPass, Dailymotion a annoncé qu’il lancera un service de VoD par abonnement d’ici la fin de l’année, et des rumeurs laissent entendre qu’il faudra aussi compter sur TF1, présent dans le secteur via TF1Vision. Malgré le risque d’embouteillage, voilà qu’un autre acteur devrait émerger en France.

Free Home Video FHV
L'actuelle offre Free Home Video.

Aujourd'hui, qui propose une offre similaire à Netflix, bien que moins intéressante en terme de nouveautés ? Free Home Video (FHV). Le service de Free propose en effet depuis plusieurs années pour quelques euros par mois un accès illimité à du contenu vidéo sélectionné. Le catalogue est ancien et peu fourni, le service est donc peu comparable à Netflix. Mais FHV est surtout en vente depuis peu. Et on sait que les co-fondateurs d’Allocine (aujourd'hui partis) souhaitent acquérir le service.

10 000 contenus à terme

Satellifax nous en dit néanmoins en plus dans son édition du jour. Le site confirme ainsi que les co-fondateurs d’Allocine, Jean-David Blanc et Patrick Holzman (accessoirement l'actuel directeur Audiovisuel de Free) « préparent le rachat du service SVOD de Free ».

Notre confrère précise que le service évoluera et qu’au final, 10 000 films et épisodes de séries seront disponibles à l’abonné et à tout moment. À titre de comparaison, Amazon propose outre-Atlantique 5000 films et séries, et Netflix 30 000. Le nouveau FHV sera disponible via la télévision (IPTV) ou par Internet.

Au tout début, seuls 300 films devraient être disponibles grâce à des accords signés avec l’Américain Warner et les Français Gaumont et Pathé, mais le catalogue évoluera très rapidement. Une levée de fonds de 25 millions d’euros aidera l’entreprise en ce sens.

Créer un Netflix français. Pas si simple.

Selon Satellifax, le but de Blanc et Holzman est clair : faire « un Netflix à la française ». Pour rappel, Netflix propose un service de VoD illimité pour 7,99 dollars par mois, disponible sur de multiples plateformes (ordinateurs, consoles, télévision, etc.).

Reste que la loi actuelle empêche de créer un Netflix français, comme nous le rappelait Videofutur le mois dernier : « aujourd'hui, construire une offre purement "SVOD" à l'instar de ce que propose Netflix depuis quelque temps n'est pas possible en France. La restriction des contenus à 36 mois et plus, imposée par la règlementation, empêche d'inclure dans l'offre des films récents qui représentent pourtant la grande majorité des consommations. »

L’évolution du secteur poussera-t-elle la loi à elle-même évoluer ?

MàJ (16h15) : il s'agit bien ici des anciens patrons d'Allocine, et non les actuels dirigeants. Allocine n'a donc aucun lien direct avec cette actualité. Le site spécialisé dans le cinéma prépare cependant lui aussi une nouvelle offre de VoD nous a confié son directeur général.
Publiée le 11/07/2011 à 16:01 - Source : Satellifax
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité