S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Dailymotion prépare une offre concurrente à Netflix d'ici Noël

Genre faut attendre Netflix pour se bouger ?

Le phénomène américain Netflix, qui devrait arriver en France d’ici à 2012, sème la panique dans l’Hexagone. Ainsi, après le DuoPass de Videofutur et la rumeur TF1, voilà que Dailymotion a annoncé sa volonté de proposer avant Noël une offre de streaming par abonnement avec des films, des séries, des documentaires, du sport, etc. Le tarif n'a par contre pas été précisé.

Dailymotion page d'accueil

La nouvelle a été officialisée par Reuters il y a quelques minutes. Fort de son nouvel actionnaire Orange, Dailymotion souhaite à la fois monétiser un site qui ne repose que sur la publicité, concurrencer YouTube et réagir à la future arrivée de Netflix.

S’appuyant sur du pur streaming, l’offre sera visible quasiment sur toutes les machines, des ordinateurs aux smartphones, en passant par les tablettes et même les téléviseurs connectés a assuré à Reuters Cédric Tournay, le PDG de Dailymotion.

Quid des droits ?

Reste que Dailymotion et Netflix devront jongler avec la réglementation française et les différentes exclusivités des chaînes (en particulier Canal+). Lors de notre interview publiée mardi dernier, Rémi Tereszkiewicz, le directeur général délégué de Videofutur, nous confirmait d’ailleurs l’impossibilité de créer un Netflix-like :

« Construire une offre purement "SVOD" à l'instar de ce que propose Netflix depuis quelque temps n'est pas possible en France. La restriction des contenus à 36 mois et plus, imposée par la réglementation, empêche d'inclure dans l'offre des films récents qui représentent pourtant la grande majorité des consommations. Et le choix proposé sur ces titres anciens n'est pas assez important pour apporter une promesse d'exhaustivité, comme le DVD peut le faire. »

Débits et des hauts

Autre problème, le streaming, bien aidé par Hadopi, a pris une part de plus en plus importante dans la consommation des Français. Le streaming capte désormais 30 % du trafic en Europe, et près de la moitié outre-Atlantique.

Entre l’explosion de YouTube, Megavideo, VideoBB, sans parler des sites de téléchargement direct, si plusieurs sociétés commencent à se lancer sérieusement dans le secteur du streaming par abonnement, cela fera certes le bonheur des internautes, mais les pics de consommation en soirée pourraient bien poser quelques problèmes. Sachant que bon nombre d’internautes connaissent déjà des lenteurs incroyables sur certains sites. À moins que cette lenteur et l’arrivée de ces offres légales soient corrélées…
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 24/06/2011 à 15:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;