S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Les spams reculent et les malwares atteignent des sommets

Finalement, les spams, c'était peut-être mieux...

Dans un long document publié il y a peu, l’éditeur d’antivirus McAfee a dressé un bilan très intéressant sur les spams, les spywares, et les virus, pour le premier trimestre 2011. Plusieurs enseignements ont ainsi attiré nos regards. La filiale d’Intel pointe notamment la faiblesse historique du spam, ou encore l’importance grandissante des malwares sur les téléphones.

Spam McAfee 2010 2011
En orange, les spams. En bleu, les « hams », c’est-à-dire les courriers électroniques « légitimes ». Notez que trillion en anglais signifie billion en français (un billion = 1000 milliards ou 1 million de millions).

Concernant les spams, ces messages non sollicités qui remplissent votre boite de courriers électroniques, ils affichent une forte chute depuis août 2010, et la mise à mort du fameux botnet Rustock il y a quelques mois n’a fait que conforter cette situation.

Résultat, le nombre de spams envoyés quotidiennement a été plus que divisé par trois, passant d’environ 5 billions par jour en août 2010 à 1,5 billion en février et mars 2011. Cela reste tout de même colossal, sachant qu’il n’y a que deux milliards d’internautes dans le monde.

Cette baisse est cependant significative, même si l’histoire du spam a prouvé qu’elle était faite de haut et de bas. Nous sommes dans une période creuse, mais les chances que les spams reprennent du poil de la bête sont grandes.

Malwares OS mobile McAfee
Le malware Zitmo.A connaît malheureusement un grand succès sur Symbian

Concernant les malwares sur les téléphones portables, l’OS Symbian écrase donc la concurrence, avec plus des trois quarts du « marché ». Il faut dire qu’il domine depuis de très nombreuses années le marché, il est donc logique que les personnes malveillantes se soient concentrées dessus. Logique similaire concernant J2ME (Java 2 Mobile Edition).

Comme vous pouvez le voir, Android est donc déjà en troisième position, très loin devant iOS. Le système d’exploitation d’Apple est quasi inexistant, ce qui fera plaisir à ses utilisateurs. Mieux encore, même Python et WinCE devancent iOS. Preuve que ce dernier est loin d’attirer les cybercriminels, ceci pour de multiples raisons (OS fermé, etc.).

Du côté d’Android, McAfee note qu’il s’agit nettement de l’OS Mobile qui monte en matière de malwares. Ces derniers sont ainsi présents dans des jeux et des applications qui ne semblent pas dangereuses à première vue. C’est notamment le cas du malware Android/DrdDream, qui exploite des failles d’Android. Il permet ainsi au cybercriminel de contrôler votre smartphone Android. Et l’éditeur d’antivirus cite d’autres malwares, tels Android/Drad, Android/SteamyScr, et Android/Bgyoulu.A.

Reste que globalement, du fait de l’essor des smartphones, les malwares mobiles ne cessent de croître jour après jour. Résultat, le nombre de malwares mobiles ont quasi doublé en deux ans.

Malwares mobiles total 2009 2011 McAfee

Les malwares mobiles restent néanmoins des nains par rapport à la totalité des malwares qui trainent sur la toile. Et contrairement aux spams, nous atteignons dans cette catégorie des sommets tous les trimestres.

Nous avons ainsi dépassé les 60 millions de malwares en mars 2011, dont 6 millions de nouveaux malwares rien qu’au premier trimestre 2011. McAfee prévoit par conséquent d’atteindre le niveau record de 75 millions de malwares différents à la fin de l’année…

Malwares nombres 2010 2011 McAfee

Enfin, l’éditeur américain a livré deux graphiques au sujet de la France sur les botnets et les sujets des spams.

Botnets France McAfee
Spams France McAfee
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 14/06/2011 à 08:08

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;