HTC renonce au blocage des bootloaders de ses smartphones

Chou de leur part 78
Le monde des smartphones Android est particulier en ce sens que de nombreuses modifications sont possibles. La personnalisation, le changement de rom, la mise à jour d’un système qui n’est plus pris en charge par le constructeur sont autant de possibilités. Le principal frein à ces manipulations est le bootloader. À ce sujet, HTC vient d’annoncer que ses téléphones n’embarqueraient justement plus de bootloaders verrouillés.

htc sensation

Un bootloader est un chargeur d’amorçage. Comme son nom l’indique, il est impliqué dans le démarrage de l’appareil. Dans le cas d’un téléphone mobile, il indique à l’appareil quel est le système d’exploitation à démarrer. Lorsqu’il est bloqué, les modifications sont nettement plus complexes, car le bootloader est alors conçu pour fonctionner avec un système précis, une vérification de signature étant faite. Si la vérification échoue, le système ne démarre pas.

Le fait de pouvoir modifier le bootloader est important. Aujourd’hui, de nombreux téléphones Android ne sont plus mis à jour. Un problème que Google connait et pour lequel une alliance vient d’être formée afin de garantir que les prochains smartphones recevront des mises à jour en temps et en heure durant un minimum de 18 mois. Mais quand le système n’évolue plus, l’utilisateur n’a pas dit son dernier mot. De nombreux forums existent où l’on trouve facilement des versions récentes adaptées à un grand nombre de modèles. Les manipulations techniques sont parfois complexes, mais on peut donner un sérieux coup de jeunesse à un smartphone de cette manière. Des développeurs s’amusent également à créer des roms optimisées pour une certaine utilisation ou pour une plus grande autonomie.

Les téléphones HTC ont leur bootloader verrouillé. Cela signifie qu’il n’existe que deux solutions pour le modifier :
  • Intervenir physiquement sur l’appareil
  • Attendre qu’un développeur trouve une faille de sécurité à exploiter
Mais les temps changent. Sur la page Facebook officielle de HTC, on peut lire un message de Peter Chou, PDG du constructeur :

« Nous avons eu une quantité incroyable de retours des clients qui veulent pouvoir accéder à des bootloaders ouverts sur les téléphones HTC. Je veux que vous sachiez que nous vous avons écouté. Aujourd’hui, je confirme que nous ne bloquerons plus les bootloaders sur nos appareils. Merci de votre passion, de votre soutien et de votre patience. »

Actuellement, 6662 personnes « aiment ça » et on compte environ 2000 commentaires, la très grande majorité remerciant HTC de cette décision.
Publiée le 27/05/2011 à 15:57 - Source : Facebook
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité