S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'Américain Netflix devrait envahir l'Europe dès cette année

Et c'est pas une mauvaise nouvelle

L’Américain Netflix, qui cartonne outre-Atlantique, pourrait bien arriver en Europe lors du second semestre de cette année. Selon Business Insider, de nombreux éléments permettent d’arriver à cette conclusion. En premier lieu, son fondateur a annoncé en décembre dernier que Netflix envahira l’Europe et l’Asie dès lors qu’un bilan de l’aventure canadienne serait établi. Mais bien d’autres indices sont arrivés jusqu’à nos oreilles depuis.

Netflix vod abonnement

Tout d’abord, Netflix a ces derniers temps recruté de nombreux employés parlant différentes langues pour son support technique. Plus récemment encore, Netflix a commencé le recrutement de personnels haut placés en vue d’investir les marchés européens et asiatiques.

D’après Business Insider, un poste de « Director, global marketing communications » est notamment à pourvoir. Et comme vous pouvez le voir dans l’annonce, l’aspect international est particulièrement mis en avant.

Et surtout, selon sa source proche de Netflix, l’aventure au Canada est un succès. Les premiers résultats sont très encourageants et la division canadienne du site devrait être profitable dès la fin de l’année.

L'Europe clairement visée

Fort de ce succès, Netflix vise donc l’énorme marché européen, mais aussi un marché gigantesque : l’Asie. Un poste à pourvoir met ainsi la puce à l’oreille sur la future expansion du groupe, celui de « Senior Online Marketing Manager – International ».

On peut notamment y lire le passage suivant (que nous avons traduit) : « Nous recherchons des personnes parlant couramment les langues suivantes : le Néerlandais, le Français, l’Allemand, l’Hindi, l’Italien, le Coréen, le Portuguais et l’Espagnol ».

Les données sont ici évidentes, Netflix vise ici les pays européens et asiatiques. Au regard des langues recherchées, on peut donc penser que le site s’attaquera dans un premier temps à 5 ou 6 grands pays européens (l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et peut-être la Belgique), et que des tests en Corée du Sud et en Inde seront réalisés, avant de s’attaquer au Japon et à la Chine.

L’arrivée de Netflix sur un autre continent n’est donc plus une probabilité, mais bien une certitude. Le poste ci-dessus doit d’ailleurs « mettre en place l'ensemble du programme marketing online de Netflix dans une nouvelle région ou un nouveau pays ». Le message est tout de même explicite. Et bien d’autres postes indiquent une internationalisation de Netflix, comme ce job de « Bi-lingual Training Supervisor », où les langues européennes ci-dessus sont toutes citées…

Les indices pullulent

Et quand on sait que Netflix est côté en bourse, et qu’Amazon a récemment racheté Lovefilm, un spécialiste de la location de DVD et du streaming (soit exactement ce que propose Netflix) présent au Royaume-Uni, en Allemagne et en Europe du Nord, on se dit que tous les indicateurs sont au vert quant à l’arrivée de Netflix sur le vieux Continent.

Reste à savoir quand précisément, et pour quels services et quels tarifs. Pour rappel, Netflix propose aux USA et au Canada un service de streaming permettant de visionner en illimité des séries et des films, pour 7,99 $ par mois. Et pour quelques dollars de plus, il est même possible de recevoir chez soi les DVD.

Les marchés nord-américain et européen sont cependant différents en matière de droit et de diffusion de contenu. Il n'est ainsi pas impossible que le Netflix européen ne soit pas équivalent à son homologue américain. Wait & See.

Le succès de ce service outre-Atlantique est en tout cas tel qu’aux heures de pointe, Netflix capte 30 % du débit descendant des internautes nord-américains… Ce qui n’est pas sans poser certains problèmes de congestion des réseaux.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 20/05/2011 à 15:02

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;