S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le partenariat entre Microsoft et Nokia est déjà signé

Lancer la machine aussi vite que possible

En février dernier, Nokia et Microsoft ont annoncé un accord qui a provoqué bien des réactions. Selon les termes de ce partenariat profondément exclusif, Nokia acceptait de faire de Bing le moteur de recherche principal de l’ensemble de ses téléphones, mais surtout d’utiliser Windows Phone 7 comme système d’exploitation fétiche sur ses smartphones. Alors que la finalisation du contrat devait intervenir dans plusieurs mois, on apprend qu’il a été ratifié.

nokia windows phone

Les deux alliés n'ont pas attendu la signature du contrat

C’est All Things Digital, qui appartient au groupe Wall Street Journal, qui révèle l’information. Le contrat fait plusieurs centaines de pages et aborde tous les aspects de la relation très rapprochée désormais officielle entre Microsoft et Nokia. Car de nombreux points devaient être abordés, et cela touche autant à la responsabilité matérielle qu’à la manière dont le constructeur va être impliqué dans le futur du système d’exploitation.

Dans une interview jointe d’Andy Lees, président de la téléphonie chez Microsoft, et Kai Oistamo, vice-président de Nokia, on apprend de multiples éléments importants. Ainsi, Nokia est bien en train de travailler sur plusieurs modèles de téléphones, et des prototypes sont utilisés en interne pour tester aussi bien le matériel que l’interaction avec Windows Phone 7. En outre, on apprend que Nokia doit se battre pour empêcher trop de développeurs de partir, une situation qui s’avèrerait dangereuse dans un contexte de transition où les parts de marché du constructeur régressent toujours.

Cela sera-t-il suffisant pour Nokia ?

L’accélération du planning a nécessité visiblement de très nombreux échanges : vols entre la Finlande et Redmond, conférences téléphoniques, courriers électroniques et réunions « sans nombre ». Mais il fallait régler la foule de précisions nécessaires, puisque le Diable se cache toujours dans les détails. Andy Lees indique ainsi que dorénavant, chacun sait « qui est en train d’écrire chaque morceau de code ».

Le directeur de division ajoute en outre qu’un « contrat est juste un contrat », l’important étant « de créer quelque chose ensemble ». Et la réalisation de ces projets reste pour l’instant le plus grand mystère, car constat s’impose très clairement : si Nokia veut impressionner, le lancement des nouveaux modèles sous Windows Phone 7 doit attirer le feu des projecteurs. Le constructeur s’assure sans doute des conditions idéales, notamment parce que les premiers modèles sortiront avec la version Mango du système, qui doit apporter de très nombreuses nouveautés.

En outre, on ignore encore dans quelle mesure Nokia profitera de son avantage d’influence sur Windows Phone 7, ou encore ses propres technologies se marieront avec le produit de Microsoft, même si l’on sait déjà que cette dernière intègrera OVI Maps dans Bing.

Reste à savoir maintenant comment Nokia s’en sortira. Microsoft n’est pas dans une situation de danger comme peut l’être le constructeur finlandais, même si l’échec d’un tel accord serait un rude coup à la crédibilité de Windows Phone 7. Côté Finlande toutefois, on risque gros : la transition sera difficile, et elle ne garantit pas le succès.
Source : ATD
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 22/04/2011 à 16:03

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;