Nokia continue de voir ses parts de marché régresser

Et c'est pas près de s'arrêter 41
Le Finlandais, et le constructeur n°1 au monde de téléphone portable, Nokia, vient à son tour de publier ses résultats financiers. Comme toujours, de nombreuses données sur ses ventes sont disponibles. Faisons le point sur le nouvel allié de Microsoft, qui vient par ailleurs de signer un accord définitif avec ce dernier.

nokiaFinancièrement, Nokia annonce un bénéfice de 231 millions d‘euros (+32 %) et un chiffre d’affaires de 10,399 milliards d‘euros, en hausse de 9 % sur un an, et en baisse de 18 % sur trois mois. Son chiffre d’affaires se divise en deux grandes parties : les ventes de téléphones (7,087 Mds d’€) et sa part dans Nokia Siemens Networks (3,171 Mds d’€), société spécialisée dans les réseaux télécoms (mobiles et fixes). C’est cependant ce dernier qui a tiré le chiffre d’affaires (CA) par le haut, puisqu’il affiche une croissance de 17 %, contre seulement 6 % pour sa division de ventes de téléphones.

Dans les détails, ses smartphones ont généré un CA légèrement supérieur aux téléphones portables standards, avec 3,555 Mds d’€ pour les téléphones intelligents, contre 3,532 Mds d’€ pour les autres. Leur croissance sur un an est similaire (+6 %) et sur trois mois, les smartphones ont régressé de 19 %, contre 14 % pour les téléphones qui ne font que téléphone (ou presque).

Plus d'1 million de téléphones écoulés chaque jour

En termes de quantité, Nokia précise avoir écoulé 24,2 millions de smartphones (+13 % en un an, -14 % en trois mois), et 84,3 millions de téléphones (-2 % en un an, -12 % en trois mois). Soit un total de 108,5 millions d’appareils en tout, contre 107,8 millions l’an passé (+1 %) et 123,7 millions lors du trimestre précédent (-12 %).

Nokia reste pour le moment toujours la seule entreprise à vendre plus de 100 millions de téléphones en trois mois, mais Samsung, n°2 mondial, pourrait bien le rejoindre d'ici peu. Pourquoi pas dès cette année.

Des parts de marché en recul constant

Néanmoins, de par la forte concurrence qui sévit sur le secteur des téléphones, Nokia continue de perdre des parts de marché. Le Finlandais annonce ainsi occuper désormais 29 % du marché, contre 33 % l’an passé et 31 % lors du trimestre précédent.

Et si l’on s’intéresse particulièrement au marché des smartphones, qui a selon Nokia représenté 92,3 millions d’unités selon ses données (+68 % en un an), il n’occupe que 26 % du secteur. Un pourcentage bien éloigné des 40 % de PDM qu’il détenait il y a encore peu.

Si les chiffres de Nokia sont justes, cela signifie donc que la part de marché d’Apple, avec 18,65 millions d’unités, a été lors du premier trimestre d’environ 20 %. Sauf surprise, les Androphones devraient donc dominer le débat en cette année 2011.

147 € : le prix moyen d'un smartphone Nokia vendu

La société européenne donne cependant d’autres précisions. Nous apprenons ainsi que le prix moyen de ses téléphones, toutes gammes confondues, a été de 65 euros, contre 62 euros l’an passé (+6 %) et 69 euros il y a trois mois (-5 %).

Dans le détail, les smartphones ont été en moyenne vendus à 147 euros, contre 155 euros l’an passé (-6 %) et 156 euros lors du trimestre précédent (-6 %). La croissance du prix moyen a donc bizarrement été tirée par les téléphones « normaux », vendus 42 euros en moyenne, contre 39 euros en 2010 (+9 %) et 43 euros il y a trois mois (-2 %).

L'Asie, l'eldorado de Nokia

Enfin, Nokia livre de nombreuses données géographiques. Nous pouvons ainsi remarquer que l’Europe, fief de Nokia, est désormais à égalité avec la Chine. En effet, alors que le Vieux Continent a cumulé 23,4 millions de téléphones et smartphones vendus (-2 % sur un an, -30 % sur trois mois) pour un chiffre d’affaires de 2,082 Mds d’€ (-5 % / -33 %), la Chine a pour sa part cumulé 23,9 millions d’unités (+13 % / +9 %) et un CA de 1,902 Mds d’€ (+30 % / +13 %).

Nokia ventes telephones geographiques Q1 2011

Les tableaux ci-dessus nous montrent aussi que si Nokia est présent de manière équilibrée en Europe, en Asie, et dans la région Moyen-Orient & Afrique, on peut aussi remarquer que l’Amérique du Nord est vraiment le point faible du constructeur.

Avec seulement 1,2 million de téléphones vendus (-56 % !), pour un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros (-36 % !), il n’y a pas de quoi pavoiser. Au regard du rapport unité/chiffre d’affaires, on se doute d’ailleurs que la plupart des appareils Nokia écoulés en Amérique du Nord sont quasi exclusivement des smartphones. 
Publiée le 21/04/2011 à 16:28 - Source : Nokia
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €