Twitter pourrait racheter TweetDeck pour 50 millions de dollars

Futur client officiel et universel ? 9
Le réseau social Twitter rencontre un immense succès, à tel point que la société qui en est à l’origine est estimée à presque huit milliards de dollars. Le mois dernier, nous indiquions également que 460 000 nouveaux comptes étaient créés chaque jour. L’utilisateur ne manque pas de moyens pour se connecter au réseau : il peut passer par le site, ou utiliser l’un des multiples clients qui existent. Et justement, des rumeurs persistantes indiquent que Twitter pourrait racheter l’un d’entre eux : TweetDeck.

tweetdeck

C’est le journal anglais Guardian qui braque le feu des projecteurs sur Iain Dodsworth, le fondateur de TweetDeck. Le site indique que Dodsworth serait en pourparlers avec Twitter pour la revente de son client, le tout pour une somme modique : 50 millions de dollars, soit environ 35 millions d’euros. Un tarif qui ne paraît pas si « délirant » dans la mesure où Iain Dodsworth aurait été approché récemment par la société UberMedia de Bill Gross, qui aurait proposé 30 millions de dollars.

TweetDeck, futur client officiel et universel ?

Mais pourquoi Twitter achèterait-elle un client tel que TweetDeck ? Tout simplement parce que la société fait face à une multiplicité des clients de connexion, et ce depuis toutes les plateformes, qu’il s’agisse de systèmes classiques tels que Windows ou Mac OS X, ou de systèmes mobiles comme Android, iOS et autres. Du coup, l’entreprise cherche à faire le ménage, comme nous l'indiquions récemment.

Il a donc été demandé aux développeurs de respecter les règles très précises dans la présentation des fonctionnalités principales, sans chercher à réinventer la roue ou à renommer des termes déjà existants, tels que « Retweet ». Parallèlement, Twitter s’est lancé dans la publication de clients officiels. C’est notamment le cas sur Mac OS X avec un client qui n’est autre que la version 2.0 de Tweetie, sur iOS ou encore sur Windows Phone 7. Il manque assez notablement un exemplaire pour Windows.

Et c’est là qu’intervient TweetDeck. Twitter indiquait que le critère important était avant tout l’homogénéité et la cohérence de l’expérience utilisateur. Or, TweetDeck est bâti sur la technologie AIR d’Adobe, ce qui lui permet de fonctionner de manière strictement identique sur Windows, Mac OS X et Linux. Il existe également une version pour iPhone, une autre pour iPad et enfin une pour Android, bien que ces versions mobiles n’utilisent pas AIR bien sûr. Enfin, la dernière en date s’installe comme une extension dans Chrome et s’ouvre dans un onglet.

Racheter TweetDeck revient à posséder une expérience identique d’utilisation sur un grand nombre de plateformes, ce qui est précisément le but de Twitter actuellement. TweetDeck n’est pourtant pas une grosse société, car elle ne compte que quinze employés actuellement, mais elle représente peut-être le futur des clients Twitter officiels.
Publiée le 20/04/2011 à 09:56 - Source : Guardian
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité