Nokia clarifie la situation sur Symbian : il n'est pas open source

Une surprise ? Non 64
Symbian logoLa situation évolue rapidement du côté de Nokia. Après avoir annoncé en février l’accord avec Microsoft qui propulse Windows Phone 7 comme système principal pour les smartphones chez le constructeur, voilà qu’une clarification sur Symbian s’imposait. La raison : le degré d’ouverture n’était pas clair.

La source du flou résidait dans un billet paru le 31 mars, intitulé « We Are Open » (Nous sommes ouverts). Nokia y explique qu’il va proposer le code source de la dernière version de la plateforme Symbian aux partenaires. Le constructeur explique en effet qu’il compte encore vendre au moins 150 millions de smartphones dans le monde, et qu’il a besoin d’une voie ouverte pour collaborer de manière efficace avec les partenaires.

Code source, outils de développement, documents divers et autres matériels relatifs à des  supports sont à disposition. Faut-il pour autant considérer que Symbian comme réellement open source ?

Cela coule de source, pour Nokia

Un deuxième billet est apparu il y a quelques jours. Cette fois nommé « Not Open Source, just Open for Business », Nokia y explique plus précisément sa décision. Symbian ne doit pas être considéré comme open source, mais comme une plateforme bâtie sur un « modèle alternatif, ouvert et direct ». Cela permettra au constructeur de continuer à travailler avec les « OEM japonais et la relativement petite communauté de collaborateurs sur la plateforme de développement » avec qui Nokia travaille déjà.

En outre, il existe un processus d’inscription obligatoire avant d’obtenir le statut de collaborateur Symbian, et ce processus est surveillé par Nokia qui décide qui rejoint ou pas le programme.

En clair, Symbian n’est pas pour tout le monde, seulement pour ceux qui travaillent déjà dessus. Quelle que soit la manière dont Nokia veut présenter son information, cela reste une annonce d’un produit qui n’est plus open source par Petra Söderling, directrice de l’open source justement.

Maintenant que Windows Phone 7 a été annoncé comme système dominant, les destins de Symbian et MeeGo ne sont plus des mystères : ils sont relégués en tant que produits secondaires. Il ne faudrait pas qu’ils attirent trop l’attention à cause justement de leur aspect open source. MeeGo, bien entendu, a été conçu comme tel dès la base, et aucun changement n’a eu lieu.

Il ne fait nul doute que Symbian est condamné à disparaître. La création d’une fondation n’a pas changé son avenir, et n’avait par exemple pas empêché Sony Ericsson de l’abandonner pour se plonger exclusivement dans Android.
 
Publiée le 11/04/2011 à 11:49 - Source : Nokia
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité