S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Facebook dévoile l'Open Compute Project

L'utilisation de serveur massive pensée par la communauté

Dans le petit monde de la Silicon Valley, mais surtout dans celui des quelques géants du secteur proposant des services en ligne, s'il y a bien une chose de critique... ce sont leurs serveurs. De leur conception à leur fiabilité, mais aussi à l'optimisation de leurs usages, ces centaines de milliers de machines de par le monde font l'objet d'une attention constante, et particulière. .

Mais aujourd'hui, Facebook a décidé de faire évoluer les mentalités et a lancé l'Open Compute Project afin de partager ses façons de faire, mais aussi de recueillir de nouvelles idées.

Open Compute Project

Le géant du réseau social fait en effet partie de ces quelques sociétés qui ont besoin de repenser constamment leur infrastructure, chercher de nouvelles solutions afin d'optimiser l'énergie utilisée et le coût d'exploitation à long terme tout en assurant le meilleur service à ses utilisateurs.

Google était aussi connu pour cela, le géant de Mountain View étant à l'origine, par exemple, de ses propres alimentations.

Mais l'Open Compute Project se propose de partager ces connaissances et ce savoir-faire acquis en interne avec le reste de la communauté. Quels processeurs sont utilisés, quelles cartes mères, quelle organisation... pourquoi ?

Facebook travaille ainsi depuis plusieurs mois avec AMD et Intel sur des solutions basées sur leurs CPU x86 (désolé pour ceux qui rêvaient de voir ARM dans une telle organisation) qu'ils exposent aujourd'hui de manière publique. La solution est annoncée comme 38% plus efficace et 24% moins chère qu'un serveur tel que définies par l'agence de protection de l'environnement américaine (EPA).

Facebook Open Compute Project

Son PUE est de 1.07 là où l'EPA en demande 1.5, cette valeur désignant le ratio d'énergie utilisée par le serveur lui-même plutôt que son refroidissement, par exemple. Cela indique que 93 % de l'énergie lui est réservée.

Facebook invite les utilisateurs, mais aussi les professionnels du secteur à lui faire part de ses commentaires, tout en annonçant que plus de constructeurs et d'éditeurs de logiciels sont impliqués dans la création des générations de serveurs à venir.

Vous retrouverez toutes les informations sur le site du projet. Vous pourrez revoir la présentation de Facebook par Mark Zuckerberg, entre autres.

Publiée le 08/04/2011 à 08:43

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;