La Carte Musique Jeune bientôt vendue sur support physique

Un flop, un top ? 73
Le ministère de la Culture a annoncé il y a quelques jours le lancement d’un appel d’offres autour de l’initiative Carte-musique.gouv.fr. Une carte à ce jour  « virtuelle » avec laquelle un jeune de 12 à 25 ans peut contre 25 euros, acheter 50 euros de musique. Les 25 autres euros étant financés par l’Etat. Il s'agit de l'un des dispositifs prévus pour compléter les lois Hadopi 1 et 2. En envisageant plusieurs pistes de développement, la Rue de Valois ne désespère pas de transformer ce flop en un carburant pour l'offre légale.

L’appel d’offres se découpe en plusieurs tranches. L’une vise d’abord à la reprise et l’hébergement du site www.carte-musique.gouv.fr. Un transfert qui devrait permettre au candidat victorieux de s’occuper de toute l’infrastructure technique du site. L’appel d’offres prévoir d’ores et déjà une nouvelle charte graphique, une nouvelle organisation des rubriques pour la partie institutionnelle du site, et l’adoption d’un système de gestion de contenu en ligne libre de droits (SPIP, DRUPAL, Joomla...).

Dans le document public est également prévue une ouverture de cette offre vers les smartphones (sont cités : “Google Android, Apple iOS, Windows Mobile et Windows Phone, Symbian, RIM BlackBerry OS, Linux, Samsung Bada”) et une adaptation des pages du site en mode Wap. Il sera alors possible de valider sa carte via un système de transmission par SMS.

carte musique jeune carte physique smartphone carte musique jeune carte physique smartphone
Deux scénarios imaginés autour de la carte musique physique
(extraits de l'appel d'offres du Ministère de la Culture)
 
Surtout, le ministère veut mettre en place une carte physique, avec un ou plusieurs réseaux de distribution dans toute la France. Les cartes auront une valeur faciale de 10 ou 25 euros, et l’intermédiaire grignotera sa marge sur chacune des cartes vendues. C’est le ministère qui comblera cette marge afin de laisser intacte la valeur faciale des cartes auprès des plateformes (Amazon MP3, CD1D, Deezer, Disquaire Online, eCompil, FNAC music, iTunes, MusicMe, MyClubbling Store, MySurround, Orange, Qobuz, Starzik et Virgin Mega) et donc des ayants droit.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 4 mai. La date prévisionnelle de début des prestations est fixée au 15 mai 2011, soit environ un mois avant la fête de la musique.
Publiée le 04/04/2011 à 14:53 - Source : Merci Benoit
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité