Hadopi : Vivendi estime normal qu'Orange soit le plus impacté

Et la CPD ? 67
Nous diffusons ci-dessous notre vidéo où Vivendi fournit les chiffres d’identification demandée aux FAI. La capture a eu lieu jeudi dernier lors au colloque annuel de l’UNIFAB contre la contrefaçon. Au micro, Sylvie Forbin, lobbysite en chef de Vivendi. Celle-ci qualifie son groupe de « facilitateur de cette machine qui se met en place » et rappelle que Vivendi, en raison de sa multi activité était un « acteur clef » dans le processus Hadopi.



Comme rapporté dans nos colonnes, Forbin affirme donc à 6:39 que les FAI identifient chaque jour :
  • Orange : 3000 demandes/jour
  • SFR : 1800 demandes
  • Free : 1500 demandes
  • Bouygues 300 demandes
Marie Françoise Marais était aux côtés de Sylvie Forbin. PC INpact (l'un des rares médias sur place) est témoin de la scène : pas une fois, cette juriste émérite, présidente de la Hadopi, n’a corrigé cette information ni même tenté d’en relativiser la portée.

Les comportements illicites sont également répartis entre les FAI, selon la CPD


Mais dans le démenti par courrier que nous a transmis hier soir la Commission de Protection des Droits, celle-ci estime pourtant que « de telles informations sont fausses et un rapide bilan depuis le début des envois fait apparaître que les comportements illicites des abonnés sont également répartis entre tous les opérateurs ». La CPD indique qu'« au surplus, en sa qualité d'autorité publique, [elle] veille scrupuleusement à ce que son action ne soit pas source de rupture d'égalité et ne porte en aucun cas atteinte aux règles de la concurrence. »

Les propos de la CPD sont cependant trop flous. « Egalement repartie » peut aussi bien dire une répartition mathématique, égalitaire ou bien une répartition modulée par les parts de marché respectives, et des habitudes de consommation chez les abonnés de tel ou tel FAI.

Orange est évidemment le plus impacté, constate Vivendi/SFR


Dans la vidéo (6:57) Sylvie Forbin, la chef de lobbying, affirme d'ailleurs qu’ « évidemment Orange est le plus impacté car c’est le plus gros ». Et c’est normal qu’un acteur qui est en situation majoritaire sur le marché de l’Internet catalyse le plus d’attention. Toutefois, comme on nous le signale, ramenés au nombre d'abonné, les identifications touchent en priorité Bouygues,puis SFR puis Free et enfin Orange. 

Bouygues 300 demandes/jour, 808 000 abonnés > 1/2693
SFR : 1800 demandes/jour, 4,887 millions abonnés > 1/2715
Free : 1500 demandes/jour, 4,534 millions abonnés > 1/3022
Orange : 3000 demandes/jour, 9,207 millions abonnés > 1/3069

Difficile donc de jauger la fiabilité des données de Vivendi et du démenti sans chiffre de l’Hadopi. Un dernier détail : SFR est dans la maison Vivendi, autant dire que Sylvie Forbin n’a eu qu’à interroger ses collègues pour avoir des chiffres fiables concernant le groupe.
Publiée le 04/04/2011 à 10:53
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité