S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'industrie du sexe a son nom de domaine, le .XXX

Avec le sourire aux lèvres

Trois voix ont voté contre, quatre abstentions, neuf voix pour : le Board de l’ICANN a approuvé à nouveau la création du .XXX en tant que TLD (Top Level Domain Name, nom de domaine de premier niveau). Un nom de domaine qui sera réservé aux sites pornographiques et qui aura pour régistraire, ICM.

ICM ICANN IFFOR XXX

Le suffixe .XXX sera de même niveau que le .com, .net, .co.uk et autres gTLDs mais il sera réservé à l’industrie porno. « L'introduction du .XXX offre de nombreux avantages » ose souligner ICM qui met en avant une meilleure sécurité pour les consommateurs (contre les usurpations, fraudes, etc.). Une meilleure sécurité pour les parents aussi, puisque le filtrage sur le poste de l’internaute sera très simple avec les logiciels de contrôle parental. Pour l’industrie, ICM y voit la possibilité d’adopter une approche responsable, proactive, de leur présence sur le web. Mais pour ICM c'est aussi un business juteux, chaque domaine étant facturé 60 dollars/an. ICM indique que 200.000 domaines XXX ont déjà été pré-réservés.

Le .XXX sera réglementé par un organisme indépendant à but non lucratif, l’IFFOR (International Foundation for Online Responsibility). Y siègeront un représentant de la protection de l’enfance, un expert informatique, des défenseurs de la liberté d’expression…et des dirigeants de l’industrie du X. Il y aura un lien étroit entre le XXX et l’IFFOR puisque cette dernière percevra 10 dollars pour chaque .XXX enregistré, chaque année (qui s’ajouteront aux 60 dollars)...

Le .XXX était placé dans un véritable no man’s land depuis 2005 quand ICM Registry avait vu sa candidature retenue une première fois. Mais un blocus par l’administration Bush avait finalement plombé cette extension. Après avoir validé cette extension, l’ICANN bloquait finalement le processus dès 2006  puis à nouveau en 2007...  Un refus qui avait inspiré Snut à l'époque :

Icann XXX dessin

Rappelons alors les propos de la Family Research Council, une association conservatrice pour qui on allait «submerger les maisons, bibliothèques et la société de pornographie à travers les domaines XXX (…) les pornographes vont profiter du .XXX pour doubler le nombre de sites Internet à caractère pornographique, puisqu'ils garderont leurs sites existants déjà sous d'autres extensions comme le .COM. [De plus] la création d'un espace officiel pour la pornographie peut également amener la justice à considérer le problème des contenus obscènes comme résolu, et donc à moins le combattre».
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 19/03/2011 à 08:01

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;