S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Opera 11.10 bêta : Speed Dial, HTML5, WOFF et Flash

Dernière étape avant l'accélération graphique

Opera, qui en est actuellement à sa version 11.01, est sur le point de « traverser le miroir », tant les prochaines évolutions sont importantes. Aujourd’hui, la mouture 11.10 bêta ne propose pas une révolution, mais un apport de certains éléments essentiels, car ils doivent réduire l’écart entre les interprétations des pages par le navigateur et celles des concurrents.


Première amélioration, celle du Speed Dial. Il s’agit dans les grandes lignes d’une grille sur laquelle l’utilisateur dispose des sites qu’il apprécie. Cette fonctionnalité a été maintes fois améliorée, mais la version 11.10 vient lui ôter l’un des derniers verrous à encore exister : il est maintenant possible d’ajouter autant de vignettes qu’on le souhaite. En outre, les vignettes elles-mêmes sont plus claires et le contenu est mis à jour en direct pour mieux représenter le contenu. L’ensemble des informations de chaque vignette peut également être modifié.

Sous le capot, on trouve la version 2.8 sur moteur Presto, dont la mission est de réduire l’écart entre l’interprétation d’Opera et celles des concurrents, une mission déjà exposée dès la première préversion 11.10. On trouve également la gestion des polices WOFF, un élément particulièrement important. Rappelons en effet que ces polices peuvent être hébergées sous forme compressée sur les serveurs web pour être redistribuée aux navigateurs qui souhaitent afficher les pages correspondantes. Il s’agit d’un standard soutenu par le W3C et qu’on retrouve dans pratiquement tous les navigateurs.

Le support du HTML5 est également amélioré avec la prise en charge d’éléments CSS3 supplémentaires tels que linear gradients et multiple columns. À noter aussi la gestion du format d’image WebP lancé par Google il y a quelques mois, comme un écho statique au codec vidéo WebM.

Certaines facilités ont en outre été mises en place. Exemple : le plug-in Flash. Quand Opera ouvre une page qui a besoin du plug-in, ce dernier se télécharger et s’installe de manière silencieuse. Un comportement qui devrait convenir au plus grand nombre mais qui pourra en agacer certains. Cette fonctionnalité revêt d’ailleurs un aspect d’autant plus problématique qu’un déclenchement aujourd’hui provoque l’installation de la dernière version de Flash, vulnérable à une faille critique qui n’est pas encore corrigée. Et Opera n’isole actuellement pas le plug-in.

Pour ceux qui se demanderaient où en est Opera de l’accélération graphique, la réponse est simple : il faudra attendre la version 11.50 du navigateur, qui prendra notamment en charge WebGL. Cette accélération, qui permet au navigateur d’utiliser le GPU pour certains traitements, devient l’un des principaux arguments des navigateurs récents : Internet Explorer 9, Firefox 4 et Chrome 10.

Pour télécharger Opera 11.10 bêta, il faudra se rendre sur le site officiel.
Source : Opera
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 17/03/2011 à 16:09

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;