Swiftech revient dans l'aircooling avec le Polaris 120

Un ventirad utilisant la technologie HDT au format tour 7
Swiftech fut très actif dans le domaine du refroidissement par air de 2000 à 2004, depuis, on connait davantage la marque pour ses systèmes de type watercooling. Le constructeur revient aux sources, en annonçant le « Polaris 120 », qui n'est autre qu'un ventirad pour processeurs. De quoi revenir dans la course face aux solutions de Noctua, Scythe ou encore Thermaltake ?

Swiftech Polaris 120Le design du ventirad est très classique, et ne change pas vraiment de ce que l'on a déjà pu voir en format tour. Le radiateur forme un seul bloc, comprenant plusieurs ailettes en aluminium. Le tout est relié à la base par cinq caloducs en cuivre d'un diamètre de 8 mm.

Notons que ce refroidissement utilise la technologie HDT (Heatpipe Direct Touch), consistant à mettre les caloducs en contact direct avec l'IHS du processeur, dans le but d'améliorer le transfert de la chaleur. Du côté des dimensions, il mesure 135 x 152 x 91 mm, et pèse pas moins de 849 grammes, ventilateur compris.

En effet, celui-ci est inclus dans le bundle. Il s'agit d'un modèle d'un diamètre de 120 mm sans LED, mais dont les pâles sont blanches, ce qui reste très discret. Avec un fonctionnement de type PWM, sa rotation est comprise entre 750 et 2500 tpm. Le constructeur annonce une nuisance sonore de 13.2 et 45.1 dB(A).

Swiftech Polaris 120 Swiftech Polaris 120

Ce nouveau modèle est plutôt complet, puisqu'il supporte un grand nombre de sockets, dont le LGA 775, 1155, 1156 et 1366 d'Intel. Bien entendu, les sockets AMD sont également pris en charge, pusqu'il est aussi compatible avec le 754, 939, 940, AM2 et AM3. Le bundle comprend les différentes pièces de fixation pour le montage, ainsi qu'un sachet de pâte thermique

Swiftech annonce une disponibilité immédiate sur le marché français, pour un tarif de 49.90 €. Il ne reste plus qu'à attendre les premières analyses, pour savoir ce qu'il vaut dans la pratique face aux solutions concurrentes.
Par Julien Arrachart Publiée le 10/03/2011 à 15:15
Publicité