S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

(MàJ) Firefox 4 : entretien avec Tristan Nitot, président de Mozilla Europe

La fin d'une époque

mise à jour :

La Release Candidate de Firefox 4.0 est d'ores et déjà disponible en suivant les liens ci-dessous : -------------------------

Première diffusion le 9 mars 2011 à 18h03 :

Après douze versions bêta, Firefox 4.0 est sur le point de sortir en Release Candidate. Étape importante, car le navigateur est considéré comme stable et (normalement) prêt pour le grand public. Cette Release Candidate devrait arriver demain ou après-demain, et nous nous sommes entretenus à cette occasion avec Tristan Nitot, président de Mozilla Europe, au sujet des nouveautés de Firefox 4.0.


firefox

Interface

Si vous êtes utilisateur actuellement de la version 3.6, la prochaine mouture vous réserve un nombre important de nouveautés. À commencer par l’interface, pour laquelle Tristan Nitot explique que « Mozilla a suivi les évolutions des habitudes. La présentation classique avec les menus Fichier, Edition, etc n’a plus lieu d’être. Nous avons donc réuni toutes les fonctionnalités dans un seul menu en haut à gauche ». En fait, cela est le cas sous Windows et Linux. Sous Mac OS X, la barre de menus est de toute manière gérée par le système, ce qui ne change rien.

firefox

Les onglets sont affichés par défaut sous le bouton de menu, mais passent à droite si on maximise la fenêtre. Les onglets bénéficient d’ailleurs d’une gestion améliorée. Nitot indique : « Lorsque vous avez un grand nombre d’onglets ouverts, il est parfois plus rapide d’en ouvrir un nouveau que de chercher dans ce qu’on a déjà. La barre d’adresses permet maintenant d’aller directement à un onglet existant si on cherche une page qui est en fait déjà affichée ».

firefox

La gestion des onglets est complétée par l’épinglage qui permet de ficher en version réduite des onglets à gauche de la barre. Ces onglets sont ouverts systématiquement avec le navigateur et sont considérés comme faisant partie de Firefox. L’autre nouveauté est le mode Panorama, qui affiche une vue de type Exposé des pages ouvertes. On peut alors créer des groupes de pages les classer, les onglets épinglés étant présents dans chaque groupe.

firefox

Extensions

Les extensions ont probablement été l’argument qui a fait connaître Firefox à ses débuts. La version 4 propose un nouveau gestionnaire, qui répond à plusieurs priorités, la principale étant « la découverte des nouveautés et la possibilité de trouver rapidement ce que l’on cherchait » indique Tristan Nitot. L’interface a donc été simplifiée :

firefox ff4

Le monde des extensions change en outre grâce à l’impulsion de Jetpack. Ce nouveau framework de création, qui devrait sortir dans quelques temps en version finale, permet de simplifier le développement des add-ons, l’installation de ces derniers n’ayant alors plus besoin de redémarrer.

Synchronisation

Firefox 4 embarque Sync, qui n’était auparavant qu’une simple extension. Sync prend en charge les marque-pages, les mots de passe, les préférences, l’historique et les onglets, pour répercuter toutes les modifications sur les autres machines. À propos des onglets, Nitot ajoute : « Si vous êtes au travail et que vous avez trouvé un bon restaurant pour le soir, la page que vous avez laissée ouverte sur votre machine s’ouvrira sur Firefox Mobile »

firefox

Firefox Mobile

Un sujet en entraînant un autre, nous avons ensuite discuté brièvement de la version Mobile de Firefox. Tristan Nitot nous a ainsi appris qu’elle était prévue pour les semaines qui suivraient la version finale de Firefox 4, autrement dit très bientôt.

Firefox Mobile n’est prévu que pour Android, et nous avons posé la question des autres plateformes. La réponse de Nitot était attendue : « Chez Mozilla, nous cherchons des plateformes qui ne nous coincent pas au niveau de la licence et où nous pouvons utiliser le code natif. Nous n’allons pas coder en Java ou en C#. Android est la seule plateforme à remplir toutes les conditions ».

Pour ceux qui se posent la question, Firefox Mobile embarquera la même version de Gecko (moteur de rendu) que Firefox 4 classique.

Performances

Le chapitre des performances est un peu particulier. Mozilla a travaillé les performances « brutes » de son butineur, mais également celles qui sont « ressenties ». Ces dernières sont intéressantes car elles rassemblent des modifications qui n’ont l’air de rien mais qui, mises bout à bout, améliorent la sensation de fluidité. Exemples : enregistrer la page d’accueil classique sur le disque dur, pour ne pas l’appeler depuis Internet, ou encore charger en priorité l’onglet actif en cas de restauration d’une session.

Sur les performances, Nitot insiste sur les performances JavaScript. À travers des tests tels que SunSpider, Kraken ou encore V8, on obtient des performances de 3 à 6 fois meilleurs que sur Firefox 3.6. Ces performances continueront d’être travaillées, version après version, mais elles atteignent désormais un degré tel que tous les navigateurs récents peuvent être décrits comme vraiment rapides.

À noter également qu'Electrolysis, qui apportera des processus séparés pour les onglets, et donc une optimisation des performances via les coeurs multiples des processeurs, n'arrivera que dans les versions suivantes.

Respect de la vie privée

« Mozilla ne doit des comptes qu’aux utilisateurs. Nous ne vendons pas de publicité, nous ne faisons pas de profilage des utilisateurs. Nous n’avons pas plus non plus d’actionnaires. »

Des précisions qui peuvent paraître hors-sujet, mais qui ont tout à voir dans l’explication qui suit, au sujet de la fonction DNT (Do Not Track) : « Nous trouvons normal que les choix de l’utilisateur se reflètent dans sa navigation, c’est pourquoi nous préférons la solution de l’en-tête http. Il s’agit de pouvoir déclarer : « Sur ces sites, je ne veux pas être suivi ». Nous ne pensons pas par contre qu’il faut tout bloquer, car la personnalisation de la publicité peut être très intéressante », indique Tristan Nitot.

Deux autres ajouts importants sont à signaler dans la catégorie vie privée :
  • Le support du protocole (HTTP Strict Transport Security), qui permet pour un site d’établir automatiquement des connexions sécurisées SSL
  • Content Security Policy (CSP) : une technologie qui permet d’éviter les attaques de type cross-site scripting (XSS). Pour ce faire, les sites web déclarent de manière explicite les contenus qui sont réellement légitimes. Tout ce qui n’a pas été ainsi déclaré est alors ignoré.

Technologies

Concernant le respect des technologies du web, on reste sur une liste déjà connue :
  • HTML5
  • CSS3
  • WebGL, dont les spécifications ont été récemment finalisées
  • WebM
  • Mozilla Audio, une API qui permet aux développeurs d’accéder à des données audio brutes
  • Gestion améliorée des polices OpenType
  • Gestion améliorée des formulaires
  • Exploitation des fichiers SVG comme des images standard
  • Sous Windows 7, support du tactile multitouch
Firefox 4 représentera une étape très importante pour Mozilla. L’éditeur reste d’ailleurs sur son plan de trois autres versions majeures dans l’année, mais comme nous l’a indiqué Tristan Nitot, « ce n’est qu’un plan, et nous ferons le maximum pour nous y tenir ».

Cette actualité sera mise à jour dès que la Release Candidate du navigateur sera publiée.
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 10/03/2011 à 06:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;