Western Digital rachète la division disques durs d'Hitachi

Et pan, dans ta face Seagate 62
La nouvelle est importante pour le secteur : Western Digital (WD), n°1 mondial des ventes de disques durs, vient d’annoncer le rachat d’Hitachi GST (Global Storage Technologies). En somme, la division stockage (et donc disques durs) du géant Japonais.

Western Digital 3 ToLa transaction, lorsqu’elle sera finalisée, coûtera 4,3 milliards de dollars à l’Américain, dont 3,5 milliards en cash et 25 millions d’actions WD d’une valeur de 750 millions de dollars. Cela permettra ainsi à Hitachi de posséder environ 10 % des actions de WD. La firme nipponne comptera de plus deux membres au sein du conseil d’administration de WD.

Selon un communiqué officiel, cette acquisition a déjà été validée par les conseils d’administration respectifs des deux sociétés. Elle reste à être confirmée et approuvée par les actionnaires et les autorités de la concurrence du monde entier. WD espère clôturer l’affaire au troisième trimestre 2011.

WD conforte sa place de n°1

Déjà n°1 mondial d’une très courte tête devant Seagate (en savoir plus), WD vient donc de frapper un grand coup. Hitachi occupait en effet environ 15 % du marché, contre près de 30 % chacun pour WD et Seagate. Et Western Digital affiche une croissance supérieure à ses concurrents. Il pourrait ainsi se rapprocher de la barre des 50 % de parts de marché dans ces conditions.

Rappelons que Seagate a lui aussi frappe un grand coup fin 2005, en annonçant l’acquisition de Maxtor, pour la somme rondelette de 1,9 milliard de dollars. Résultat, la moitié des employés de Maxtor furent licenciés l’année suivante, soit tout de même 6000 personnes sur le carreau. Ne soyez donc pas surpris si Western Digital annonce quelques milliers de licenciements lors des prochains mois.
Publiée le 07/03/2011 à 15:42 - Source : Western Digital
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité