S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Opera se lance à son tour dans l'accélération graphique et WebGL

Le petit Safari est demandé à la caisse centrale

Dans la guerre actuelle des navigateurs, on retrouve deux tendances qui surpassent les autres : le support des technologies du web, et les performances. Ce deuxième point passe désormais par l’accélération matérielle, et puisque Microsoft axe sa communication pour Internet Explorer 9 dessus, les concurrents font valeur leurs qualités dans ce domaine. Firefox 4 dispose de cette fonctionnalité, ainsi que Chrome, surtout dans la version 10 en développement. C’est donc à Opera de dégainer à son tour.

opera webgl

L’éditeur propose une nouvelle version de développement d’Opera 11.50, qui serait donc prévue après Barracuda (version 11.10). Cette mouture ne s’adresse pour le moment qu’aux utilisateurs de Windows et présente deux apports importants :
  • L’accélération graphique
  • Le support de WebGL
Après Firefox 4 et Chrome, Opera est donc le troisième navigateur important à supporter WebGL, une API permettant d’afficher du contenu 3D dans une page Web, sans recourir au moindre plug-in tiers.

Étrangement, le seul support de Windows pour l’instant aurait pu faire penser que l’accélération passait par DirectX. Ce n’est pas le cas, du moins pour l’instant : c’est OpenGL qui est réclamé. L’accès à DirectX sera ajouté plus tard, de même que la compatibilité générale avec les autres systèmes, qui pour le coup s’appuieront, eux, sur OpenGL.

Et à propos d’accélération, Opera précise que son navigateur sera capable de traiter de cette manière toutes les opérations graphiques. Mais contrairement à ses concurrents qui visent essentiellement Vista et Windows 7, Opera le fera sur tous les systèmes d’exploitation, y compris le bien vieux Windows XP. En fait, ce n’est pas tout à fait vrai : Firefox 4 proposera une accélération graphique pour tous même si incomplète, tandis que Chrome n’est pas moins ambitieux.

Les utilisateurs intéressés pourront récupérer cette version de développement depuis ce lien. Pour une démonstration des capacités de WebGL, ils pourront également se rendre sur « Worlds of WebGL ».
Source : Opera
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 01/03/2011 à 12:11

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;