S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Apple détaille son système d'abonnements pour les éditeurs

Grand prince

Apple vient de dévoiler officiellement son système d’abonnement pour les éditeurs d’applications iOS. C’est également l’occasion pour la société de préciser certains points, après les récentes attaques dont elle a été la cible, en particulier après le refus de l’application Sony Reader sur l’App Store au motif que l’achat des livres se faisait depuis une source tierce.

ipad app store
L'App Store sur iPad

La fonctionnalité d’abonnement permet donc aux concepteurs d’applications de proposer un contenu sur une base régulière aux utilisateurs en échange d’une somme versée pour une certaine période :
  • Une semaine
  • Un mois
  • Deux mois
  • Trois mois
  • Six mois
  • Un an
La formule d’Apple propose les mêmes avantages que l’App Store, à savoir une gestion centralisée qui ne dépend pas de l’infrastructure. Elle en comporte également les désavantages, à savoir le prélèvement de 30 % des revenus ainsi générés. En outre, un journal en ligne peut préférer gérer lui-même la base des abonnés pour différentes raisons.

C’est ainsi qu’Apple annonce dans la foulée qu’il est tout à fait possible pour un éditeur de s’alimenter à une autre source pour les abonnements. Cependant, dans ce cas, l’utilisateur devra s’abonner depuis une page web par exemple, et non dans l’application. En outre, Apple exige que la même possibilité soit offerte à l’intérieur de l’application pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas se servir d’autre chose que de l’App Store. Les tarifs côté App Store et à l’extérieur restent le choix de l’éditeur.

La concentration des données dans la boutique d’Apple, notamment celles de base ainsi que le numéro de carte bleue, permettront une plus grande facilité d’abonnement. Cependant, chaque demande sur une formule demandera une confirmation, et l’App Store présentera une liste des informations demandées, telles que les nom, prénom, adresse, code postal, etc. La politique de sécurité est gérée par l’éditeur, et non par Apple, et les utilisateurs auront le choix de donner ces informations ou non.

En fin de compte, bien que la possibilité soit laissée aux éditeurs de gérer leur propre système d’abonnement, les conditions laissent supposer que les utilisateurs préféreront l’abonnement depuis l’application. En effet, s’il télécharge un journal en ligne depuis l’App Store, il souhaite sans doute commencer à la consulter. Passer par la voie la plus rapide risque d’être le choix le plus souvent retenu.
Source : Apple
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 15/02/2011 à 17:05

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;