S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Les emails sont chronophages : Atos compte les bannir d'ici 3 ans

Il est raisonnable ce Breton

Atos Origin logoLa société française Atos Origin a trouvé une solution toute simple pour lutter contre le temps perdu par ses employés à consulter leurs centaines d’emails quotidiens : les supprimer totalement.

Par suppression, on entend ici l’utilisation d’un autre moyen de communication. Cela signifie donc qu’une telle politique ne pourra être appliquée qu’en interne, Atos ne pouvant pas imposer à ses clients l’abandon des courriels.

"L’e-mail ne sera bientôt plus considérée comme la meilleure manière d’échanger"

Quoi qu’il en soit, pour Thierry Breton, le patron d’Atos, les emails appartiendront au passé d’ici 2014 a-t-il affirmé lors de l'inauguration du nouveau siège social de la société à Bezons (95).

Le PDG a expliqué son choix par une enquête interne dévoilant qu’un employé perd entre 10 et 20 heures chaque semaine à consulter, trier et répondre à ses courriers électroniques. Une perte de temps effroyable, sachant que les spams ne représentent que 18 % des courriers reçus (sur 200 en moyenne), ce qui aurait pu être pire.

« L'e-mail est à l'origine un outil formidable. Mais son utilisation a été détournée, si bien que le volume des e-mails que nous envoyons et recevons n'est pas soutenable dans le domaine professionnel » a-t-il ainsi expliqué aux journalistes présents sur place.

Les réseaux sociaux supplantent l'email

« Nous produisons massivement des données qui polluent notre environnement de travail et de plus empiètent sur nos vies privées. Chez Atos Origin, nous engageons des actions destinées à renverser cette tendance, de la même manière que les organisations ont pris des mesures pour réduire la pollution de l’environnement après la révolution industrielle. »

Le système d’email sera donc remplacé dans les années à venir par d’autres outils. Microsoft Office Communicator, qui permet l’usage de la messagerie instantanée ou encore de la vidéoconférence, et directement destiné aux entreprises, sera notamment généralisé.

Et il se pourrait bien que certains réseaux sociaux soient utilisés, qu’ils soient internes ou non. En effet, Thierry Breton explique que ses managers « utilisent déjà les réseaux sociaux plus que les moteurs de recherche, et passent 25% de leur temps à rechercher de l’information ».
Source : Atos Origin
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 08/02/2011 à 15:19

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;