S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Nokia : rumeurs insistantes sur un passage à Windows Phone 7

Et une action qui grimpe en conséquence

Le monde de la téléphonie mobile est devenu une terre de batailles continuelles, et la concurrence y est exacerbée. La réussite d’un téléphone passe maintenant par de multiples critères, et les grands noms d’hier ne sont plus forcément ceux qui « font l’actualité » aujourd’hui. Dans ce contexte, Nokia est en danger, et des rumeurs prêtent au constructeur un accord en approche avec Microsoft pour l’utilisation de Windows Phone 7.

Une rumeur signalée par le New York Times veut que les deux entreprises soient en pourparlers pour une arrivée de Windows Phone 7 chez le constructeur. Cette rumeur à elle seule à fait grimper le cours de l’action de Nokia, une hausse significative dans le sens où elle révèle clairement le niveau de confiance du marché.

Cette spéculation n’est pourtant pas neuve, puisque les rumeurs courent depuis des mois. À tel point que certains se sont lancés d’ailleurs dans la réalisation de concepts :


Mais pourquoi Nokia aurait-il besoin de Windows Phone 7 ? C’est là que l’évolution du marché influe, et elle le fait de manière négative pour le fabriquant. Qu’il s’agisse d’un téléphone ou d’un groupe de téléphones, les caractéristiques techniques et le design ne sont plus aussi déterminants qu’auparavant. Pourquoi ? Parce que le système d’exploitation est devenu le critère principal, que les utilisateurs en aient pleinement conscience ou non.

Le fameux système d’exploitation qui régit aussi bien l’interface utilisateur et donc le sentiment à l’utilisation, que l’écosystème applicatif qui l’accompagne. Or, ce deuxième point est devenu un titanesque argument commercial. Difficile de ne pas voir Apple et Google se battre à grands renforts de chiffres, mais le fonds est le même : des centaines de milliers d’applications, et donc la garantie d’en trouver une qui répond à ses besoins (ou presque).

De ce point de vue, Nokia est loin derrière Apple et Google, deux sociétés qui tirent la majeure partie de la couverture. Arrive Windows Phone 7 et la rumeur de rapprochement entre Nokia et Microsoft. L’actuel PDG du fabriquant, Stephen Elop, est un ancien responsable de Microsoft. Les projecteurs se sont brusquement braqués sur lui à la suite d’une lettre de l’analyste Adnaan Ahmad de la Berenberg Bank à Hamburg. Ahmad indiquait qu’un accord exclusif avec Microsoft serait la meilleure des solutions.

Une lettre qui a donc fait grimper l’action de 4 %, mais qui soulève bien des questions. Premièrement, Nokia s’occupe du système Symbian, et le rachat de Trolltech et de la technologique Qt renforce cette position. Deuxièmement, Nokia n’est jamais allé voir ailleurs quand il s’agissait de ses téléphones : tout est « maison ». Enfin, le côté exclusif de l’accord signifierait que Nokia ne vendrait plus que des téléphones sous Windows Phone 7.

Nokia se doit de réagir, son dernier trimestre financier ayant enregistré une baisse de chiffre d’affaires de 40 % ainsi qu’une chute de 21 % sur les bénéfices par rapport à l’année précédente. Et l’intensité des rumeurs croit avec les derniers évènements, Stephen Elop ayant annoncé le 27 janvier que des stratégies séparées seraient mises en place pour les segments d’entrée, milieu et haut de gamme, et qu’une ouverture vers d’autres écosystèmes était possible.

Vendredi 11 février, Nokia organisera à Londres une conférence avec ses investisseurs. Plusieurs analystes pensent que Stephen Elop pourrait en profiter pour annoncer un mouvement majeur. Mais s’il s’agissait d’Android ?
 
Source : NYT
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 07/02/2011 à 09:44

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;