Windows Azure : premier anniversaire et 31 000 clients

La force pépère 14
azureWindows Azure est un produit lancé il y a un an par Microsoft. En dépit de son appellation « Windows », il s’agit d’une solution applicative proposée en tant que plateforme de cloud computing pour les développeurs. À l’aide des outils adaptés, ces derniers peuvent placer leurs produits sur les serveurs distants. Maintenant qu’Azure fête son premier anniversaire, quel est le bilan ?

Il tient essentiellement en un chiffre : 31 000 clients. Ce n’est pas un chiffre incroyable, et il représente sûrement moins que les espérances de Microsoft dans ce domaine. Si l’on revient un an en arrière, la firme pouvait compter déjà sur 20 000 clients, puisqu’il s’agissait du nombre de promesses qui avaient été faites. Aujourd’hui finalement, le chiffre total représente un accroissement de 11 000 clients sur les six derniers mois.

Il faut dire que le marché du cloud computing, s’il est encore jeune, est déjà très compétitif. Microsoft se heurte notamment à IBM, Amazon ou encore Google. Chacun y va de sa vision et de ses solutions, mais la firme de Redmond a fini quand même par récupérer certains poids lourds du monde de l’entreprise, tels que T-Mobile (branche américaine) ou encore Xerox.

Amy Barzdukas, responsable générale dans la division Serveur et Outils, indique : « L’une des choses que l’on peut voir dans le cloud computing est que l’on quitte le buzz où se l’on martèle la poitrine à des bénéfices réels pour l’entreprise ». En clair : oui le cloud computing est un mot fourre-tout que l’on répète depuis un bon moment, mais c’est désormais une réalité. On peut en voir les preuves un peu partout, et pas seulement chez Microsoft. Exemple : si l’on souhaite télécharger la distribution Ubuntu, le choix nous est donné de récupérer la version Server avec plateforme EC2… qui n’est autre que l’offre cloud d’Amazon.

En Europe, on retrouve des sociétés telles qu’Ysance, Horizontal Software, Air Liquide, Micro Applications, Backelite, Schneider ou encore i-Dispo, auquel nous avons récemment consacré un dossier complet.

La semaine prochaine d’ailleurs, durant les Techdays de Microsoft, l’éditeur organisera de nombreuses conférences durant les trois jours de l’évènement, du mardi 8 au jeudi 10 février inclus. À cette occasion, un communiqué officiel sera publié avec des données beaucoup plus précises sur Azure, notamment sur sa situation en France. Nous serons d’ailleurs sur place pour suivre certaines conférences.

Dans tous les cas, Microsoft n’est sans doute pas spécialement pressée de voir le compteur exploser : la firme sait que tôt ou tard, de très nombreux projets seront liés à son produit, y compris en interne. Windows 8 ou encore les prochaines vagues de services Live devraient en effet utiliser intensivement Azure.
Publiée le 03/02/2011 à 16:28 - Source : Seattle Times
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité