S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

PCi Labs : l'Asus E35M1-M PRO à base d'APU E-350 d'AMD est là

Fusion est dans la place, en passif

Lors du dernier CES de Las Vegas, AMD annonçait en grandes pompes sa nouvelle gamme de produits Fusion, appartenant à la plateforme Brazos. Ces derniers tardaient à être disponibles, mais comme nous l'avions évoqué récemment (voir cette actualité), leur arrivée était pour ce mois de février. Une prédiction qui se vérifie dans la pratique.

Plus exactement, ce sont les cartes mères à base de Fusion qui commencent à montrer le bout de leur nez comme nous l'ont indiqué nos amis de Prix du Net. Lors de nos premières discussions avec les constructeurs, le tarif de 150 € avait été évoqué pour un couple carte mère / processeur, heureusement on est au final en deçà puisque les premiers produits se trouvent à 110 / 120 € environ chez ASRock / Asus.

Pas de modèle de presse ? Pas grave, on a une CB

De son côté, AMD nous avait annoncé il y a deux semaines que des produits seraient disponibles pour test. Mais force est de constater qu'alors que certains sont d'ores et déjà en stock, il n'en est rien, puisque le constructeur ne nous a toujours pas donné de nouvelles sur le sujet.

AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro

Mais il en faut plus pour décourager les PCi Labs. Nous avons donc dès hier passé commande d'une carte mère Asus passive à base d'E350 : l'E35M1-M Pro. En attendant plus de détails sur ses performances et ses capacités, nous avons décidé de vous livrer nos premières impressions.

Brazos disponible : Bobcat et Fusion enfin à l'oeuvre

Mais tout d'abord, petit rappel sur la plateforme Brazos telle qu'elle se présente pour les PC de bureau. Elle repose en fait sur deux points importants que l'on connait sous les petits noms de Bobcat et Fusion.

Le premier désigne l'architecture x86 au coeur du processeur. Nous n'allons pas rentrer ici dans les détails, mais le but pour AMD était, à la manière de l'Atom d'Intel, de réduire la consommation au maximum.

AMD APU Fusion Brazos AMD APU Fusion Brazos

Le constructeur a néanmoins voulu un INpact moins lourd sur les performances, elle est ainsi de type « Dual issue », tout comme l'Atom, mais « Out of order » (OoO). Comprendre qu'elle peut réorganiser les instructions à exécuter afin de maximiser son efficacité.

Elle supporte aussi le 64 bits, les instructions SSE 1 à 3 et dispose d'un cache L1 de 64 ko (32 + 32) de type « 8-way » et un cache L2 de 512 ko de type « 16-way ». Contrairement à ce qui se fait dans Sandy Bridge, ceux-ci ne sont pas accessibles par le GPU, la communication CPU / GPU passant encore par la mémoire uniquement.

Notez d'ailleurs que la DDR3 @ 1066 MHz est supportée, sur un seul canal, en basse tension ou non.

Pour ce qui est de Fusion, le principe et simple et déjà connu puisqu'il est exploité par Intel sur ses Atom Pineview et ses processeurs de la génération Sandy Bridge. Le but est ici de concentrer au sein d'une seule et même puce, gravée en 40 nm :
  • Les coeurs du processeur
  • Les caches
  • Le contrôleur mémoire
  • La partie graphique
Mais à la différence d'Intel, AMD vise là encore des performances plus décentes que l'Atom au niveau du multimédia.

AMD APU Fusion Brazos

Il en sera de même pour le chipset, l'Hudson M1, qui prend la forme d'une seconde puce indépendante, capable de gérer une partie graphique indépendante via un port PCIe 2.0 x4, du S-ATA 6 Gbps, de l'USB 3.0...

AMD APU Fusion Brazos

Au final, pour nos PC de bureau, on a ainsi droit à une puce connue sous le nom de code Zacate, d'un TDP de 18 watts, qui existe en deux versions :
  • E-240 : 1 coeur, 1.5 GHz
  • E-350 : 2 coeurs, 1.6 GHz
La partie graphique, elle, est une Radeon HD 6310. Elle est composée de 80 unités de traitement à 500 MHz, d'une unité de gestion des vidéos HD/3D de la génération UVD 3 (accélération du DivX, Xvid, Flash 10.1/10.2, VC-1, H.264...) et mérite donc bien son nom.

Une partie graphique intégrée de dernière génération, sur la 3D et le multimédia

Elle est compatible avec DirectX 11, OpenGL 4.x et OpenCL 1.x et peut gérer des sorties vidéos VGA, DVI D-L, et HDMI 1.3. Il faudra par contre oublier la 3D, même pour les vidéos, qui n'est pas gérée.

Le DTS-MA et le Dolby True HD sont par contre supportés selon AMD, en bitstream via l'HDMI. Elle surclasse donc clairement l'Atom et même la plateforme ION de NVIDIA qui en était incapable. Elle se place ainsi juste sous les Intel HD Graphics 2000 et 3000 (qui gèrent l'HDMI 1.4 et la 3D) au niveau du multimédia, pour un tarif bien moindre.

Mais analysons plus en détail notre carte mère Asus. 

AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro

Celle-ci est annoncée au format Micro ATX (240x240 mm) mais elle est en fait plus petite puisque ses dimensions sont de 240x180 mm. Elle est entièrement passive, Asus ayant décidé de recouvrir le CPU et le chipset avec un large radiateur, comme sur son modèle ION à base d'Atom D525. Bien entendu, les puces sont fixées de manière définitive.

Une carte simple, compacte et... complète

Autre bonne nouvelle : la mémoire est de taille normale. Pas besoin de SO-DIMM. Deux connecteurs sont disponibles, et acceptent de la DDR3 @ 1066 MHz sur un seul canal, comme évoqué précédemment.

AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro

La connectique est plutôt complète puisque l'on a droit à cinq ports S-ATA 6 Gbps, un eSATA 6 Gbps, deux ports USB 3.0 (ASMedia 1042), jusqu'à 12 ports USB 2.0, du FireWire (VIA VT6308P) et une triple connectique vidéo : VGA, DVI Single Link, HDMI 1.3.

AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro

La partie réseau est de type Gigabit (Realtek RTL8111E) et l'audio, lorsqu'il n'est pas traité par la partie graphique, passe par une puce Realtek ALC887. On a ainsi droit  à une sortie optique et trois connecteurs jack.

Possibilité d'utiliser une carte graphique, mais en PCIe 2.0 x4 uniquement

Comme annoncé par AMD, une carte graphique peut être utilisée via un port PCIe 2.0 x16. Attention tout de même, celui-ci sera limité à du x4 au niveau électrique, ce qui devrait brider les performances (tout comme le CPU).

On trouve aussi deux ports PCI et un port PCIe 2.0 x1. Enfin, l'étage d'alimentation est de type 2+1 phases, et nécessite un connecteur 24 broches ATX et un second de 4 broches P4.

AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro

Asus fait le plein de fonction... mais reste léger sur le bundle

Asus oblige, nous avons le droit à une multitude de fonctionnalités annexes : BIOS UEFI, Overclocking Turbo V, Turbo Key II, EPU, AI Suite II, Fan Xpert, CrashFree BIOS 3, EZ Flash 2... On regrettera par contre le bundle un peu léger : les manuels, le CD de pilotes, quatre connecteurs S-ATA et la plaque arrière. On a connu Asus plus généreux.

AMD APU Fusion Brazos Asus E35M1-M Pro

Reste maintenant à monter et à tester la bête... la suite, sous peu.
Publiée le 03/02/2011 à 01:02

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;