S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Pascal Nègre veut dégrader et limiter Deezer à 4 écoutes (MàJ)

Après le Jasmin, la révolution du chardon

Mise à jour 24 janvier 2011 Sur Twitter, Pascal Nègre est revenu à la charge hier sur sa volonté de faire limiter le nombre d’écoute des titres sur des plateformes comme Deezer : « Restreindre le nombre d'écoutes gratuites n'est pas une régression, c'est la promotion du système de l’abonnement et donc de l'écoute illimitée».

pascal nègre twitter

Première diffusion 23 janvier 2011
Interrogé par Radio Campus, Pascal Nègre a donné son analyse des systèmes comme Deezer, plateformes dont le modèle principal est de diffuser de la musique en contrepartie de publicité.
pascal negre thomas dutronc jean françois copé
Pascal Nègre (mars 2009, Assemblée Nationale, photo M.R.)

« Le modèle du gratuit pose un problème. Je pense qu’il faut le restreindre, je pense qu’il faut le dégrader, et le dégrader cela veut dire qu’il faut beaucoup plus de pub qu’aujourd’hui, je pense qu’il faut peut-être réfléchir sur limiter le nombre de fois où vous pouvez écouter la même chanson. Quand on voit des gens qui écoutent 35 fois la même chanson, vous vous dites à un moment donné que le gars, il faut qu'il aille acheter le titre. »

Deezer avait été poussé comme un modèle légal vertueux durant les débats Hadopi. La plateforme qui fut maintes fois citée par Christine Albanel (une simple recherche sur Google) doit maintenant se tenir prête à subir le coup de vis. Il faut dire que la loi maintenant votée et les premiers avertissements sont envoyés.

« Moi, estime Nègre, je pense que la vraie révolution passera en partie par les abonnements » Hors antenne, le patron d'Universal Music France donnera des indications plus précises à un journaliste de Rue 89, partenaire de RadioCampus. « Quatre écoutes, c'est suffisant pour savoir si on veut acheter un titre. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 24/01/2011 à 11:34

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;