S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

En 2010, le cinéma explose son record de 1967, sans Hadopi

Vivement Hadopi 3

Selon les estimations du CNC (fiables à 5% près), les salles ont enregistré en 2010, 206,49 millions d’entrées. C’est 2,7 % de plus qu’en 2009. Le chiffre est excellent, si ce n’est exceptionnel puisqu’on ne l’avait pas rencontré depuis… 1967. Pour la petite histoire, 1967 marque l'entrée en vigueur de « la taxe spéciale additionnelle sur les places de cinéma destinée au financement de la production française » (source Wikipedia) qui alimente justement le CNC.

hadopi cnc cinéma entréesrecord 1967  

Pour le Centre National de la Cinématographie, le résultat de 2010 « est supérieur au niveau moyen des dix dernières années (188,08 millions par an en moyenne). Il constitue un record qui n’avait pas été atteint depuis 1967 (211,45 millions d’entrées) et ce, malgré un ralentissement survenu en décembre 2010 avec 19,39 millions d’entrées soit 13,5% de moins qu’en décembre 2009. »

Salles équipées en numérique et films 3D ont participé à cet essor : « En 2010, 24 films ont fait l’objet d’une exploitation partielle en 3D contre 16 films un an plus tôt. Ces films partiellement exploités en 3D ont réalisé plus de 33 millions d’entrées soit près de 16 % de l’ensemble de la fréquentation. »

Sur le total, quinze films ont enregistré plus de trois millions d’entrées, « soit le plus haut niveau de la décennie et cinq de plus que l’année précédente. 25 films atteignent plus de deux millions d’entrées, 50 films plus d’un million d’entrées et 94 films plus de 500 000 entrées »

Le CNC ne dit rien de l’influence d’Hadopi sur ces chiffres ; au contraire, alors que les premiers mails d’avertissements sont partis en octobre 2010, le CNC note « un ralentissement (…) en décembre 2010 avec 19,39 millions d’entrées soit 13,5% de moins qu’en décembre 2009 ».

Dans une récente interview sur RFI, Frédéric Mitterrand a donné quelques détails sur la future loi Hadopi 3 annoncée par Nicolas Sarkozy : « L'idée est que dans le domaine de l'offre légale, il y a encore plein de pistes à étudier de manière à accroitre encore cette rencontre de la liberté et de la gratuité avec cette troisième chose qui est la légalité ».
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 06/01/2011 à 11:41

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;