AMD Radeon HD 6000M : des changements de nom à la clef

Vous avez envie d'une bonne migraine ? 13
AMD vient de lever le voile sur l'ensemble de ses Radeon HD 6000M à destination des portables. Nous retrouvons pas moins de vingt modèles dont certaines sont le fruit d'un renommage en bonne et due forme des versions précédentes.

Le premier changement notable est la désignation des cartes. Ainsi, nous passons à un modèle plus simple et très ressemblant à ce que fait le concurrent NVIDIA avec ses GeForces puisque les cartes sont nommées Radeon HD 6000M et non plus Mobility Radeon HD... Certains pourraient y voir l'effacement des dernières traces d'ATi et ils auront certainement raison.


De très (trop?) nombreuses références

Le premier reproche que nous allons faire à AMD concerne le nombre de références. Nous retrouvons pas moins de vingt désignations différentes. De plus, une même référence pourra couvrir de nombreuses différences : quantité ou type de mémoire, fréquence du GPU...

Sans plus attendre, voici le tableau récapitulatif qu'AMD nous a fourni :

AMD Radeon HD6000M
(Ne cherchez pas à lire ce tableau sans cliquer sur l'image, c'est impossible)

Comme vous pouvez le voir, le tableau est quelque peu massif. Un élément permet cependant de trier rapidement les vraies nouvelles références des renommées. Pour cela, il suffit de prendre les références notées « Enhanced » qui, comme les Radeon HD 6800 et 6900 pour PC de bureau, se voient greffer le nouvel UVD 3 prenant en charge de nouveaux codecs tels que le MVC des Blu-ray 3D (exceptée la HD 6430M).

Notez d'ailleurs que le support de l'HDMI 1.4a sera indépendant de cette caractéristique. Certains GPU permettront donc de lire des Blu-Ray 3D, mais ne les prendront pas en charge au niveau de l'accélération matérielle.

Mais que les choses soient claires, aucune n'utilise l'architecture des Radeon HD 6900, connue sous le nom de code Cayman. 

Radeon HD 6970M : une Radeon HD 6850 sous cadencée

Radeon HD6000MPour son nouveau haut de gamme mobile, AMD dispose de Radeon HD 6900M qui emploient un GPU de la génération Barts, soit des HD 6800.

En regardant de plus près les caractéristiques de la HD 6970M par exemple, on s'aperçoit rapidement que nous avons affaire à une Radeon HD 6850 dont la fréquence a été baissée 680 MHz en lieu et place des 775 MHz (- 13 %) pour le GPU. 

Au niveau de la mémoire, nous avons le droit à 2 Go de GDDR5 cadencé à 1.8 GHz en lieu et place de 2 GHz (- 11 %) sur les versions sur les PC de bureau.

Radeon HD 6800M : des Mobility HD 5800 sous-cadencées... entre autres

Pire, avec les Radeon HD 6800M, si l'on gagne le support de l'HDMI 1.4a par rapport aux Mobility Radeon HD 5800, on perd en performance. Le GPU, qui reste inchangé, passe ainsi de 700 MHz à 675 MHz.

Pour le milieu et l'entrée de gamme, c'est un peu la même chose. Modèles renommés et nouveautés se mélangent. Caicos (HD 6400M, 370M de transistors) et Turks (HD 6600M / 6700M, 715M de transistors) font leur apparition alors que les HD 6300H et HD 6500M ne sont que des changements de nom des Mobility HD 5400 et HD 5600/5700. Et là encore, les performances ne seront pas toujours au beau fixe.

Envie de connaître les TDP ? Dommage

Par contre, AMD ne communique plus sur les TDP de ses cartes que ce soit sur le tableau ci-dessus, ni sur son site, ce qui est dommage. Vu les caractéristiques annoncées par la marque, il ne serait pas étonnant que sa nouvelle puce haut de gamme se situe entre 75 et 100 watts. Il faudra attendre les tests pour se faire une idée des implications en terme de performance.

Enfin, notez qu'Eyefinity est toujours de la partie. On attend par contre toujours des nouvelles de l'Optimus-Like du père des Radeon, déjà évoqué, mais toujours pas annoncé.

Publiée le 05/01/2011 à 16:06
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité