Firefox domine Internet Explorer en Europe, une première

L'année 2010 est définitivement historique 176
C’est une première en Europe et dans l’histoire d’un continent majeur du Net : Microsoft Internet Explorer n’est plus le n°1 et a été surpassé par Mozilla Firefox. L’évènement s’est déroulé le mois dernier révèle StatCounter, avec 37,52 % de parts de marché (PDM) pour IE, contre 38,11 % de PDM pour Firefox.


Selon Aodhan Cullen, le patron de StatCounter, cette première place de Firefox ne serait pas spécialement due au Panda Roux lui-même, mais plutôt à Google Chrome, qui a principalement grappillé des PDM à Internet Explorer, confirmant les données publiées par Net Applications.

Il faut dire que Chrome a quasiment triplé son niveau d’utilisateur selon StatCounter, passant 5,06 % en décembre 2009 à 14,58 % en décembre 2010 (soit +9,52 pts). Le site montre la montée en puissance de Chrome, alors qu’IE et Firefox ont tous les deux reculés, à des niveaux bien différents toutefois : -6,5 pts pour IE contre -2,7 pts pour Firefox.

Pour Aodhan Cullen, le fameux « Ballot Screen » obligeant Microsoft à proposer plusieurs navigateurs sur ses OS en Europe, a aussi eu un impact non négligeable sur ces chiffres.

Reste que l’Europe a des données bien différentes de l’Amérique du Nord ou encore de l’Asie. Ainsi, dans la première zone géographique nommée, IE compte près de 49 % de PDM, contre moins de 27 % pour Firefox, moins de 13 % pour Chrome et un peu plus de 10 % pour Safari.

Du côté de l’Asie, l’importance d’IE est encore plus importante avec 54,11 % de PDM, contre 28,21 % pour Firefox, 14,26 % pour Chrome et 1,29 % pour Safari.

Toutes ces données doivent cependant être confirmées par d’autres organismes, même si StatCounter base ses chiffres sur 3 millions de sites et 15 milliards de pages vues. AT Internet (Xitimonitor) devrait nous en dire plus d’ici peu.
Publiée le 04/01/2011 à 16:56 - Source : StatCounter
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité