S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Pour Orange, le design Starck et le lecteur Blu-ray de la Freebox Révolution sont « hypermarketing »

Pour Starck, soit, mais le BD ?

Freebox v6Après les arguments de SFR anti-Freebox Révolution, voilà qu’Orange y va lui aussi de ses commentaires selon des propos rapportés par Le Point. Certains sont négatifs, d’autres positifs, et des questions parfois pertinentes sont posées par le FAI n°1 en France. Le créateur de la Livebox se demande notamment comment Free arrivera à lutter sur tous les fronts et gérer convenablement son arrivée en 2012 dans le marché de la téléphonie mobile.

Du côté des points positifs ou pas forcément trop négatifs, Orange note que la nouvelle Freebox est un « joli coup », et que « le design signé Starck, le lecteur Blu-ray intégré, c'est hypermarketing ». De plus, la possibilité d’appeler en illimité des mobiles du pays « est une bonne réponse au quadruple play que Free ne peut pas offrir tant qu'il n'a pas de réseau mobile ».

La Freebox v6 est pour les geeks

Mais l’opérateur remarque aussi deux problèmes importants. Tout d’abord, la Révolution a été « conçue pour les geeks », or si Free veut se redresser, il lui faut surtout viser le grand public. Ce que fait Orange à son goût, cela va de soi. « Nous misons sur la fiabilité de nos box, et leur évolution par "upgrade" des logiciels. »

Reste que l’opérateur compte bien lancer une nouvelle box, non pas l’an prochain, mais en 2012 assure-t-on. Que retrouvera-t-on dans cette future Livebox ? Mystère pour le moment, même si la présence d’un lecteur Blu-ray n’est pas impossible…

Free va-t-il pouvoir lutter sur tous les fronts ?

Autre problème de taille, le financement : les appels illimités vers les mobiles, « ça va leur coûter un bras » commente-t-on. Et surtout, Free a plusieurs chantiers sur les bras : « Xavier Niel va devoir déployer la fibre optique, un réseau mobile 2G, trouver un allié pour la 3G et renouveler ses box en permanence pour rester à la pointe du progrès. Comment pourra-t-il tout faire à la fois ? (…) Au début du triple-play, Free était seul. Là, sur le mobile, le marché est saturé. Ce n'est pas la même histoire. Comment vont-ils pouvoir casser les prix compte tenu de leurs investissements ? »

Des questions qui mériteraient des réponses claires de la part de Free, même si les déclarations et communiqués de ce dernier y répondent déjà en partie. En effet, le FAI fibrera tout d’abord les plus grandes villes de France, celles aux plus fortes densités, ce qui impliquera des dépenses mesurées dans un premier temps. Du côté de la 2G, l’ARCEP impose aux opérateurs existants un accord d’itinérance. Le cas de la 3G est par contre plus complexe.

L’année 2011 devrait quoi qu’il en soit nous donner des éclaircissements sur tous ces sujets.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 23/12/2010 à 14:29

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;