S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Carte Musique Jeune : gros flop et silence du ministère (MàJ)

Valois du silence

Mise à jour 10 décembre 18h17 : finalement, c'est une réussite puisque l'ID de l'URL est passé de 22 000 à plus de 50 000 en une journée; Soit 30 000 cartes qui ont (ou auraient) été vendues en quelques heures. Un beau succès ! notre actualité.

Mise à jour 10 décembre 2010

Contacté à nouveau, le ministère de la Culture n'a toujours aucune réaction à nous apporter. Après plusieurs coups de fils pour obtenir les chiffres officiels de la CMJ passés ces 15 derniers jours, la Rue de Valois ne veut réagir face à ce chiffre des 22 000 cartes écoulées en un mois.

Première diffusion 9 décembre 2010
Voilà plusieurs jours que nous avons contacté le ministère de la Culture pour avoir les derniers chiffres des ventes de la Carte Musique Jeune. Systématiquement, le ministère a promis de nous rappeler, invoquant à chaque fois l’impossibilité d’avoir l’information immédiatement.

carte musique jeune

Finalement, Paul Da Silva, du Parti Pirate (voir son blog), a trouvé la combine. À midi 58 aujourd’hui, il y avait 22 137 abonnés à la Carte Musique Jeune. Nul besoin de malmener le serveur de l’Hadopi ou de la Rue de Valois par injection SQL pour connaître ce secret jalousement gardé.

Paul Da Silva nous confie : « Quand on s’inscrit, on dispose d’un lien de confirmation avec un identifiant, une adresse email, et un numéro ID ». En testant une inscription supplémentaire, l'ID passe à X +1... Du coup, il suffit de lire la variable au bout de l'URL pour connaître le niveau actuel des abonnements.

La Carte Musique Jeune avait été lancée fin octobre. Début novembre, l’Elysée se félicitait que 10 000 jeunes âgés de 12 à 25 ans s’étaient rués sur ce dispositif en moins d’une semaine. Un mois plus tard, la carte n’aurait amassé que 12 137 (et même 12 136 puisque le compte test était bidon) nouveaux clients, pour un total d'un peu plus de 22 000 abonnés. Certains diront qu'il s'agit là  d'un « succès d’estime », d'autres, un gros flop.

Contactée, la Rue de Valois nous a promis une réaction officielle.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 10/12/2010 à 15:28

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;