AOL envisagerait bien une fusion avec Yahoo!

Mais c'est pas pour demain 5
AOL logoLa rumeur lancée par le Wall Street le mois dernier serait-elle en train de se confirmer ? L’agence de presse anglaise Reuters a en effet appris qu’AOL étudie sérieusement la possibilité de fusionner avec Yahoo!, à l’heure où Google ne cesse de creuser l’écart sur tous ses concurrents.

Déjà séparé de Time Warner depuis l’an passé, AOL est aujourd’hui une « petite » société du Web, même si la société attire une audience non négligeable outre-Atlantique. Cela ne l’empêche pas d’avoir de l’ambition, comme le montre son récent rachat de TechCrunch.

Or l’idée de se rapprocher de Yahoo! ne date pas d’hier. En 2008, nous vous parlions ainsi déjà d’une fusion entre Yahoo! et AOL Time Warner. Sauf que depuis deux ans, de nombreux évènements ont eu lieu. Outre la séparation entre AOL et Time Warner, Yahoo! s’est entre temps allié à Microsoft. Et surtout, AOL doit tout d’abord se diviser avant de songer à fusionner.

Yahoo! ne veut pas du bas débit

En effet, AOL, qui s’est orienté vers les services et la publicité sur le Web depuis plusieurs années, est toujours un fournisseur d’accès à Internet outre-Atlantique. Il propose ainsi encore à plusieurs millions de clients un accès à Internet à bas débit. Or « le problème est que Yahoo! n’est pas intéressé par le bas débit » a commenté une des sources de Reuters.

Même si sa clientèle ne cesse de s’évaporer au fil du temps, comme c’est le cas depuis une bonne dizaine d’années maintenant (à l’époque où AOL était le FAI le plus important au monde), cela représente malgré tout une manne financière non négligeable. AOL ne peut donc s’en séparer gratuitement et doit donc retrouver un repreneur prêt à mettre une forte somme d’argent sur la table.

Convaincre Yahoo! du bienfait de la fusion

Passée cette étape loin d’être gagnée d’avance, AOL devra ensuite trouver un accord avec Yahoo!. Or là encore, rien n’est simple. Si son alliance avec Microsoft ne posera pas forcément un problème, Yahoo! n’a peut-être pas envie de fusionner avec une société comme AOL. D’autant qu’à en croire Reuters, le projet d’AOL « n’en est qu’à sa phase exploratoire et Yahoo! n’a pas été contacté ».

AOL et Yahoo! sont donc à suivre de près, mais leur rapprochement est bien loin d’être effectif.
Publiée le 06/12/2010 à 16:54 - Source : Reuters
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité