Microsoft dévoile les améliorations de Silverlight 5

Des annonces très logiques finalement 127
L’année 2010 a été une année charnière pour Silverlight de Microsoft. D’abord présentée comme totalement orientée web, son rôle a évolué. En témoigne la conférence qui s’est tenue hier soir où l’éditeur a présenté la future version 5. Alors que le web appartient aujourd’hui au HTML 5, Silverlight, lui, vise l’universalité.
 


Si le web appartient au HTML5, ou du moins une grande majorité du web, de son côté, Microsoft ne cache plus son changement de stratégie visible avec l’arrivée d’Internet Explorer 9. Différents signes montrent en effet que Silverlight devient autre chose : son rôle de bâtisseur d’applications riches n’a pas changé, mais Microsoft lui fournit au surplus des améliorations sur le multimédia ainsi que sur la présentation en général et le support des plateformes. Silverlight est du coup devenu obligatoire pour le développement sur Windows Phone 7.

Aussi, les nouveautés annoncées pour Silverlight 5 sont particulièrement logiques. Elles sont divisées en plusieurs parties. Commençons avec la partie multimédia :
  • Le support complet du GPU pour le décodage matériel des vidéos, le but étant de pouvoir diffuser un flux 1080p en streaming vers les netbooks
  • TrickPlay, qui permet à une vidéo d’être lue à différentes vitesses, avec support de l’avance et du retour rapide
  • Support des commandes à distance pour influer sur la vidéo
  • Améliorations dans la gestion des DRM pour permettre de basculer dans les sources de droits numériques sans coupure
  • Une gestion améliorée de l’énergie permettant d’endormir l’ordinateur quand il n’est pas en train de lire une vidéo ou encore de ne pas lancer l’écran de veille pendant la lecture
Étrangement, ces cinq points mis bout à bout sont assez cohérents pour suggérer que Microsoft a des visées dans le domaine de la télévision.

Côté purement technique, performances et graphismes, certaines améliorations sont particulièrement importantes, notamment en entreprise :
  • Support du 64 bits
  • Nouvelle API pour le développement d’éléments 3D entièrement accélérés par le GPU
  • Réduction de la latence réseau via l’utilisation d’un thread dédié en arrière-plan
  • Améliorations du parseur XAML entraînant de meilleures performances et un démarrage plus rapide
  • Nouvelle API graphique en mode immédiat pour le rendu direct via le GPU
  • Accélération matérielle en mode sans fenêtre avec Internet Explorer 9
  • Nouveaux éléments d’interface et animations plus fluide
  • Prise en charge du PostScript pour les impressions
Il faut noter aussi l’intégration directe de Pivot dans le lot de fonctionnalités de Silverlight 5. Pivot était auparavant une API distincte, utilisant Silverlight, mais faisant l’objet d’un projet séparé. Pivot, comme son nom l’indique, sert au tri de l’information. On peut ainsi afficher une grande quantité d’images par exemple, et organiser la grille à travers un ou plusieurs critères, l’ensemble étant mis à jour en temps réel via des animations.


En outre, la gestion du texte possède ses propres améliorations :
  • Les colonnes multiples et les liens entre conteneurs permettent à du texte d’être disposé beaucoup plus facilement autour des autres éléments
  • Un système de suivi permet de savoir à quelle distance les uns des autres sont les caractères
  • Une meilleure clarté via Pixel Snapping
  • Amélioration importante des performances lors du rendu du texte
  • Meilleur support des polices OpenType
Les listes de nouveautés données ne sont encore qu’une partie de la totalité. Ceux qui souhaitent en savoir davantage pourront se rendre sur le site officiel.

Pour tester les nouveautés, il faudra par contre attendre. En effet, la bêta est prévue pour le premier semestre 2011, et la version finale plus tard dans la même année, sans plus de détails.
Publiée le 03/12/2010 à 10:34 - Source : Microsoft
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité