Attachmate rachète Novell pour 2,2 milliards de dollars : les détails

Microsoft récupère 882 brevets 65
suse novellLe tout récente rachat de la société Novell par Attachmate pour 2,2 milliards de dollars ne va pas être sans conséquence : ce rachat annoncé le 22 novembre comporte divers aspects stratégiques au-dessus desquels plane l’ombre de Microsoft. 882 brevets de Novell tombent en effet dans le giron du géant des logiciels, soulevant bien des interrogations.

Microsoft et Novell sont déjà partenaires depuis 2006. Accords de licences, engagement de Microsoft de ne pas faire valoir ses brevets sur le noyau Linux pendant cinq ans, distribution de certifications de la distribution professionnelle Suse et autres : bien des dents avaient grincé à l’époque, Novell étant presque accusé de faire entrer le loup dans la bergerie. Toutefois, l’intérêt exact du père de Windows dans cette histoire restait légèrement flou.

Des intérêts multiples

Environ quatre ans après, Attachmate Corp rachète donc Novell pour 2,2 milliards de dollars. Derrière cette somme se cachent plusieurs éléments. Tout d’abord, Attachmate Corp est une société détenue par un groupement de plusieurs fonds d’investissements, Francisco Partners, Golden Gate Capital, et Thoma Cressey Bravo. Le rachat scinde Novell en deux entités distinctes, l’une toujours appelée Novell, l’autre entièrement dédiée à Suse, mais nous y reviendrons.

Les 2,2 milliards de dollars ne constituent pas la seule somme en jeu. Une autre provient de la revente d’actifs par Novell au consortium CPTN Holdings LLC. C’est ici que les choses se pimentent : le consortium est dirigé par nul autre que Microsoft. Les actifs vendus correspondent précisément à 882 brevets dont le contenu est toujours maintenu secret, mais la transaction a bien été confirmée par la SEC (Securities and Exchange Commission).

Le mystère des 882 brevets

Le fait de voir transiter la propriété intellectuelle de Novell vers Microsoft ne se fait pas sans poser de nombreuses questions dont la principale est : de quoi s’agit-il exactement ? Microsoft a déjà indiqué dans le passé posséder divers brevets en relation avec le monde Unix, des brevets dont l’accord avec Novell précise bien qu’ils ne doivent pas être utilisés contre Linux. Du moins jusqu’en 2011. Or, on sait également que cette année a marqué un tournant décisif pour la propriété intellectuelle relative à Unix, puisque c’est Novell qui s’en est vu attribuer la paternité. Là encore, les questions sous-jacentes sont teintées de danger pour le monde Unix en général.

Mais Ron Hovsepian, PDG de Novell, explique dans un communiqué : « Après un passage en revue minutieux de nombreuses alternatives afin d’améliorer la valeur offerte aux actionnaires, notre CA a conclu que la meilleure option était la combinaison d’une fusion avec Attachmate, et d’une vente de certains actifs à un consortium ». Il se veut donc rassurant, mais ne donne aucun détail sur les 882 brevets.

La seule piste provient d’un analyste du cabinet IDC. Matt Eastwood pense en effet que Microsoft s’intéresse de près à un groupe de technologies bien précis que Novell possède : Platespin. Cette dernière permet de gérer des environnements virtuels, et notamment de faciliter le passage vers ces derniers depuis des environnements physiques.

Et OpenSuse ?

Enfin, le fonctionnement de Novell change dans la mesure où toutes les activités liées à la distribution Suse sont réunies dans une entité à part entière. Cela concerne également OpenSuse, le grand public du système (et qui sert également de laboratoire pour les nouvelles technologies).

À ce sujet, Jeff Hawn, PDG d’Attachmate, indique : « Comme indiqué dans l'annonce de l'accord de rachat, Attachmate prévoit de diriger SUSE comme une unité commerciale distincte après la fin de la transaction. Si cette transaction se fait, et après celle-ci, Attachmate n'anticipe aucun changement dans la relation entre l'activité SUSE et le projet OpenSuse. »
 
Publiée le 25/11/2010 à 10:39 - Source : Novell
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €