PCi Labs : la carte mère P8P67 Deluxe d'Asus pour Sandy Bridge

Miam, miam ? 23
Alors que la seconde génération des processeurs Core d'Intel, aussi connue sous le petit nom de Sandy Bridge, ne devrait pas être dévoilée avant le 6 janvier prochain, les constructeurs de cartes mères préparent d'ores et déjà leurs modèles. Nous avons pour l'instant reçu un premier modèle d'Asus, la P8P67 Deluxe, voici les premiers détails.

Faisant partie des modèles haut de gamme de la marque, elle est livrée dans une boîte qui « s'ouvre », pour indiquer les grandes lignes de ses fonctionnalités phares. Tout ce que nous avions pu noter dans notre précédent dossier y est mentionné : UEFI, technologie d'économie d'énergie EPU, système d'overclocking automatisé TPU... 

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

La partie arrière met, elle aussi, des fonctionnalités en valeur, telles que l'étage d'alimentation numérique et dynamique, le Bluetooth, l'USB 3.0, le S-ATA 6 Gbps... on a même droit à la liste complète des caractéristiques.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

On notera d'ailleurs que le support de la DDR3 @ 2400 MHz via overclocking est mentionné. Si le constructeur ne donne pas plus de détails, il est INtéressant de voir qu'il est précisé que cela dépend du comportement du processeur. Il faudra donc vérifier ce qu'il en est dans la pratique.

Côté bundle, c'est complet et sans fioritures, ce qui est presque étonnant pour ceux qui connaissent la marque. On a ainsi droit à deux livrets, un CD contenant les pilotes et les logiciels, quatre câbles estampillés S-ATA 6 Gbps et trois S-ATA 3 Gbps.On appréciera que tous disposent de systèmes de maintien par clips.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

On retrouve d'autres points spécifiques à Asus tels que la plaque arrière de type « Q-Shield » ou les « Q-Connector » facilitant l'installation. On a aussi droit à un pont SLi flexible indiquant que la carte est certifiée par NVIDIA. Il est aussi bien entendu question du support du CrossFire d'AMD (le pont étant fourni avec les cartes graphiques).

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

Enfin, on note l'apparition d'un accessoire qui avait déjà été vu chez ASRock et qui est plutôt appréciable : un bloc 3.5" permettant de disposer de deux connecteurs USB 3.0 en façade. Celui-ci exploite le connecteur introduit récemment par ASRock et Asus, qui est en fait le connecteur certifié depuis août dernier.

On regrettera par contre la taille du câble : 30 cm. Ce sera suffisant dans bien des cas, mais on trouvera ça un peu... léger.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

Passons maintenant à la carte elle-même. Côté design, elle reprend la robe noire et bleue des générations précédentes et qui est plutôt agréable. La connectique est plutôt complète puisque rien que sur le panneau arrière, on a droit à huit connecteurs USB 2.0, deux connecteurs USB 3.0 (NEC D720200F1), un Firewire 1394a à six broches (VIA 6315N), deux eSATA dont un Power eSATA (JMicron JMB 362), six jacks pour l'audio (Realtek ALC889) ainsi qu'une sortie optique et une sortie S/PDIF de type RCA.

On notera aussi la présence d'un bouton « Clear CMOS », d'un unique port PS/2 combo, et de deux ports réseau. L'un sera géré par une puce Realtek 8111E alors que l'autre aura droit à une puce Intel 82579. Il sera d'ailleurs mis en avant de manière spécifique.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

Le PCB n'est pas en reste puisque l'on aura droit à quatre ports S-ATA 6 Gbps (deux gérés par le chipset, deux par une puce Marvell 88SE9128) et à quatre ports S-ATA 3 Gbps gérés par le chipset, avec gestion des RAID 0, 1, 5 et 10.

On retrouve le fameux connecteur USB 3.0 rattaché à une seconde puce NEC D720200F1, deux connecteurs USB 2.0 et un connecteur Firewire. On aura bien entendu droit à l'habituel connecteur audio, ainsi qu'à une sortie S/PDIF.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

On notera aussi la présence d'une puce PLX PEX8608 qui doit servir au bon fonctionnement des ports USB 3.0, un point qui nous reste à confirmer auprès d'Asus.

Au niveau des ports PCI / PCIe 2.0 on retrouve deux ports graphiques qui fonctionneront en x16 ou x8 / x8 lorsque l'on sera sur une configuration CrossFire / SLi. Un troisième port x16 est présent, mais il n'est câblé qu'en x4? On a aussi droit à deux ports x1. Enfin, on retrouve deux ports PCI, issues d'une puce ASMedia ASM1083.

Le tout semble plutôt bien placé, et l'on ne devrait pas rencontrer de problème particulier, même lors de l'installation de cartes graphiques imposantes.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

Les amateurs d'overclocking et de bidouille seront ravis de voir que quelques petites options sont aussi présentes pour leur faire plaisir : des boutons « Power » et « Reset », un indicateur de codes d'erreur, un bouton pour vérifier la compatibilité de la mémoire via « MemOK! » et des switchs pour l'EPU et TPU, les fonctionnalités d'économie d'énergie et d'overclocking automatique.

Enfin, sur l'ensemble du PCB, on compte quatre connecteurs pour des ventilateurs : deux disposent de quatre broches (PWM), deux de seulement trois broches.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Sandy Bridge Intel Logo

Finissons par l'étage d'alimentation, le socket et la mémoire. La carte dispose d'un connecteur de 24 broches et un second de huit broches (quatre étant suffisantes pour la majorité des machines).

16+2 phases sont présentes autour du socket LGA 1155 qui pourra, semble-t-il accueillir des ventirads LGA 1156 sans le moindre kit de montage spécifique. Les dissipateurs qui recouvrent l'ensemble sont pour une partie reliés à un second dissipateur via un caloduc.

Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge Asus P8P67 Deluxe Sandy Bridge

Il sera INtéressant de voir dans quelle mesure cela permet de jouer avec les processeurs de la série « k » dont Intel nous assurait encore récemment qu'ils auraient une certaine propension à l'overclocking.

Corsair Vengeance DDR3Les quatre connecteurs de DDR3 reprennent le même design de montage facile que les modèles précédents du constructeur. Ils sont certifiés à 2400 MHz et peuvent gérer jusque 32 Go, mais il faudra voir quelles seront les limites des processeurs Sandy Bridge à ce niveau.

Asus précise ainsi que par défaut, ces modules seront limités à 2133 MHz. Il faudra voir s'il sera facile de les pousser au-delà.

Reste la question du prix, qui n'est pas encore évoquée par le Taïwanais, et qui ne devrait pas l'être avant le lancement de janvier.

BIOS EFI P67 Asus BIOS EFI P67 Asus

Il sera aussi temps de vérifier le bon fonctionnement de l'UEFI qui apparaît ici comme la véritable nouveauté, ce qui est appréciable en des temps où les constructeurs peinent à se démarquer les uns des autres.

Quoi qu'il en soit, ce modèle semble plutôt être du côté des belles réussites. Reste maintenant à attendre que nous puissions dévoiler ce que les CPU ont dans le ventre pour vérifier ces bonnes impressions dans la pratique.

Vous retrouverez l'ensemble de nos clichés sur cette carte via notre compte Picasa :

Publiée le 23/11/2010 à 00:45
Publicité