S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Google ne concevra pas de rival « direct » de Facebook

C'est dans le mot « direct » que tout se joue

Google dispose d’une force colossale sur le web. Un grand nombre de services interconnectés, tous reliés ou presque à Gmail, un webmail dont le succès n’est plus à démontrer. Beaucoup se demandent depuis longtemps pourquoi la firme n’a pas encore lancé de service de réseau social de type Facebook. Or, des rumeurs allaient dans ce sens, mais l’éditeur vient de le dire clairement : aucun concurrent à Facebook n’est en préparation.

Facebook importation Gmail

Surprise ? Oui et non. Oui parce que les fameuses rumeurs ont connu un énorme pic lorsque Kevin Rose, le fondateur du site Digg, avait indiqué sur Tweeter qu’un vrai concurrent à Facebook était en cours de développement chez Google. Non parce qu’on peut se douter que pour déloger le titan Facebook de sa niche, il faudrait y consacrer d’énormes moyens.

Hugo Bara, qui dirige la division en charge des développements mobiles chez Google, a récemment indiqué lors du salon Media Forum à Monaco : « Nous ne travaillons pas sur une plateforme de réseau social qui sera simplement une autre plateforme de réseau social ». Une réponse qui peut être lue de deux manières. Premièrement, Google ne développe pas un concurrent direct à Facebook. Deuxièmement, Google travaille bien sur quelque chose.

Le responsable a indiqué qu’il ne fallait pas donc s’attendre à un site complet dédié au caractère social que Google prévoit, mais plutôt à une série de fonctionnalités qui prendront place dans plusieurs services de la firme. De la même manière que certains s’associent pour partager leurs prérogatives, comme Gmail et Google Docs par exemple, les fonctionnalités sociales agiraient comme un ciment.

La firme de Mountain View n’en sera bien entendu pas à son coup d’essai. Le réseau Orkut existe maintenant depuis plusieurs années, et il est d’ailleurs assez populaire en Inde et au Brésil. En outre, Google Buzz avait rempli sa mission de buzz justement, mais pas forcément comme Google l’aurait voulu. Plusieurs problèmes de sécurité avaient été mis en évidence devant le peu de cas que semblait faire le service de la vie privée de ses utilisateurs. Depuis, ces problèmes ont été réparés, et nul doute que la société aura appris de ses erreurs.

Reste à savoir maintenant si la prochaine incursion dans le domaine des réseaux sociaux sera couronnée de succès face à Facebook, d’autant que la guerre semble maintenant clairement déclarée. Elle risque d’ailleurs de s’intensifier très prochainement, car le concurrent de Gmail made in Facebook, le projet Titan, serait imminent, comme nous allons l'exposer sous peu.

Source : Reuters
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 12/11/2010 à 11:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;