S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Google empêchera Facebook d'accéder à sa base de membres

Ré-ci-pro-ci-té, c'est le mot du jour

Lorsqu’un utilisateur de Yahoo! Mail ou Microsoft Hotmail cherche un contact, il lui est possible de chercher parmi ses amis Facebook afin de les retrouver plus aisément. La réciprocité est bien entendu de mise. Mais lorsqu’un utilisateur de Gmail cherche à sonder la base de contacts de Facebook, ce n’est pas possible. Or l’inverse ne sera pourtant plus possible, puisque Google compte bloquer cette possibilité, a révélé TechCrunch.

Facebook importation Gmail Gmail importation contacts
(à gauche) Facebook peut (encore) vérifier si des contacts Gmail sont inscrits sur le réseau social.
(à droite) Gmail peut vérifier si des contacts Yahoo! Mail ou Hotmail sont sur sa plateforme... mais pas des contacts Facebook.

Si cela ne va pas forcément changer la vie des utilisateurs de Facebook, cela illustre quoi qu’il en soit la guerre ouverte que se livrent le fameux réseau social et Google. En fait, cela va même plus loin puisque dorénavant, Google bloquera tout partage de contacts s’il n’y a pas réciprocité. Point à la ligne. Facebook n’est donc pas le seul site concerné, même s’il est visiblement à l’origine de cette décision.

Entre le n°1 mondial de la recherche (et 3ème site de courriel derrière Hotmail et Yahoo! Mail) et le n°1 mondial des réseaux sociaux, la hache de guerre est donc loin d’être enterrée. Et même si l’on peut considérer qu’un tel acte est plus symbolique qu’autre chose au vu du nombre de membres déjà inscrits sur Facebook (bientôt 600 millions ?), il n’en demeure pas moins que la recherche dans les bases de contacts des autres services est primordiale pour le réseau social.

Facebook ne jouant pas le jeu de la réciprocité, Google a donc réagi. « Nous avons décidé de légèrement modifier notre approche pour refléter le fait que les utilisateurs ne sont souvent pas conscients qu'une fois qu'ils ont importé leurs contacts dans des sites comme Facebook, ils sont effectivement pris au piège » a ainsi commenté un porte-parole de Google, soulignant donc ici la non-réciprocité de Facebook à son égard.

Le porte-parole précise cependant que les utilisateurs de Google peuvent toujours exporter leurs contacts à partir des services Google vers leur ordinateur dans un environnement ouvert, pour ensuite les importer dans les services de leurs choix. Mais cela n’est désormais plus possible directement via les sites pour ceux n’appliquant pas la réciprocité.

« Nous espérons que la réciprocité sera une étape importante vers la création d'un monde de véritable libération de données – et que cette initiative encouragera les autres sites Web à permettre aux utilisateurs d'automatiser l'exportation de leurs contacts » conclu-t-il.

Cela suffira-t-il à pousser Facebook vers plus d’ouverture ? Réponse peut-être d’ici peu.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 08/11/2010 à 09:47

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;