S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Lionel Tardy lance un appel à contribution sur le livre numérique

Pour mettre le texte à la page

Le député Lionel Tardy exploite une nouvelle fois l’outil internet pour doper l’e-démocratie participative. Il vient de lancer un appel à contribution autour du livre numérique. L’appel fait suite à l’adoption par le Sénat d’une proposition de loi sur ce thème, qui consacre spécialement l’extension du prix unique à ces œuvres. Un texte, cependant, qui ne satisfait pas le député.

lionel tardy

« Cette proposition de loi est maintenant sur le bureau de l'Assemblée nationale. Bien que ce soit la commission des affaires culturelles qui soit saisie au fond, je vais m'y intéresser de très près, car les discussions au Sénat, mais aussi lors de la loi de Finances à l'Assemblée, ont montré que mes collègues n'ont pas encore compris grand-chose au numérique » expose-t-il sur son blog, avec son style habituel.

« Une proposition écrite par le lobby des éditeurs »

« Cette proposition de loi est clairement écrite par le lobby des éditeurs, qui craignent le passage au numérique.» Des craintes légitimes, pour Lionel Tardy qui cite en exemple le cas d'Amazon aux Etats-Unis où l'entreprise fait la pluie et le beau temps sur les prix. « L'idée de ce texte qui est de permettre aux éditeurs de continuer à fixer les prix est louable, mais cela ne se fera pas de la même manière dans le monde numérique que cela s'est fait avec des livres papier ! ».

Penser numérique, avant de penser livre

Le député s’inquiète ici de la définition du livre numérique, considérée dans le texte en cours comme l’excroissance numérisée du livre papier. « Il est évident que cela bouleverse complètement les modèles économiques et que les industries culturelles n'y sont pas prêtes, psychologiquement. L’exemple de l'industrie de la musique et [celui] du cinéma sont suffisamment éloquents ! Le monde de l'Édition est en train de suivre la même voie ! Ils entrent dans le sujet par le livre, alors qu'il faudrait y entrer par le numérique... »

On se souviendra que l'univers du libre a fait connaître de ses inquiétudes sur la rédaction actuelle de la proposition de loi, qui cimente la distribution commerciale là où le libre consacre justement la liberté de détermination. 

Pas nécessairement faire payer le consommateur final

Le député veut récolter diverses analyses et contributions d’acteurs intéressés par ce sujet, tant sur les modèles économiques à soutenir, que sur les dispositifs à explorer pour rémunérer la propriété intellectuelle, « pas nécessairement en faisant payer directement le consommateur final ». Autres pistes, « les différentes péréquations entre le rentable et le moins rentable, la question de la promotion et de la distribution, où il est évident que les petits libraires n'auront pas leur place ». Le député pourra être contacté sur sa boite e-mail officielle, [email protected]

Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 04/11/2010 à 15:31

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;