S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Apple : vers un iPhone avec carte SIM intégrée ?

Les opérateurs pourraient davantage se rapprocher de FAI...

L’iPhone est un téléphone à succès. À moins d’avoir vécu sur Mars ces deux dernières années, il est impossible d’ignorer le smartphone d’Apple, pour la bonne raison qu’on le voit partout. Sur le seul trimestre dernier, 14 millions d’unités ont été vendues, preuve de l’engouement du public. Apple cherche donc de nouveaux moyens de se débarrasser de ce qui l’ennuie actuellement. Prochaine étape : l’intégration au cœur de l’appareil d’une carte SIM.

apple iphone 4

Mais pourquoi Cupertino chercherait-elle à inclure directement une carte SIM dans son téléphone ? Parce que la firme y voit de multiples avantages, en particulier dans des pays comme ceux d’Europe où le nombre d’opérateurs de téléphonie est très élevé. Apple est donc en partenariat avec la société française Gemalto, spécialisée dans ce type de puce. Le but ? Ne plus être affecté par les frontières existant entre les opérateurs, avec un bénéfice qu’il serait difficile d’avoir aux États-Unis, du moins dans un premier temps.

En effet, et dans l’absolu, un iPhone équipé d’une telle puce SIM intégré pourrait basculer d’un réseau mobile à un autre. Apple devient elle-même un MVNO, c’est-à-dire un opérateur virtuel de téléphonie mobile, mais en gommant au passage une terrible barrière : l’obligation de changer de carte SIM pour passer d’un réseau à un autre.

Différents opérateurs de téléphonie européens se sont rendus à Cupertino pour s’entretenir avec Apple sur le sujet. Le sujet est très sensible : si Apple arrive au terme de ses travaux, les opérateurs ne seront plus que de simples relais entre le téléphone et les utilisateurs. Apple pourrait alors facturer un abonnement qui fonctionnerait sur l’ensemble des réseaux, la bascule pouvant s’effectuer en fonction de la couverture réseau, du tarif de la communication ou encore en fonction de l’envie de l’utilisateur. L’un dans l’autre, une réelle cassure dans les habitudes.

Évidemment, les opérateurs de téléphonie mobile classiques en ressortiraient amoindris, ou tout du moins verrait-on leur rôle devenir moins proéminent. En effet, Gemalto n’est pas une petite société, puisqu’elle résulte de la fusion de Gemplus et d’Axalto, et elle souhaite évidemment devenir incontournable. Rien n’empêche en effet ce type de solution de se répandre dans le futur, les constructeurs devenant alors nettement davantage les maîtres, et les opérateurs se verraient réduits à de simples transmetteurs, dans la veine des fournisseurs d’accès Internet.

Personne ne sait encore comment tout ceci va tourner, mais une chose est claire : Apple dispose de moyens de pression conséquents. Se voir refuser la vente de l’iPhone, actuel ou futur, n’est pas envisageable.

Et si l'iPhone blanc représentait le démarrage de cette méthode ?
Source : Gigaom
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 28/10/2010 à 17:41

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;