L'Observatoire de la musique publie son bilan du 1er semestre

Et y'a de la lecture 11
Un mois et demi après les chiffres du SNEP sur les ventes numériques en France lors du premier semestre 2010, l’Observatoire de la musique dresse un bilan très complet de la situation.

100 sites et services ont ainsi été analysés, dont :
  • 19 boutiques généralistes : iTunes, AmazonMP3, Napster, Rhapsody, Emusic, Virginmega, Fnacmusic, Musicme, Qobuz, Starzik, Airtist, Lala, Amiestreet, Beezik, My Mojo (ex Spiral Frog), Qtrax, We7, Cellfish, et Thumbplay.
  • 14 boutiques spécialisées : Musicgiants, TheMusicFrom, Losttunes, Wolfgangsvault, Nuloop, Music, Classics, Deutsche Grammophon, Classical music mobile, Musopen, Jazz en ligne, NIN, Beatport, Musiqueenligne et Sheetmusic Direct.
  • 10 portails : Yahoo! Music, Nokia, Orange, SFR, Neuf music, Free, NRJ, MTV, MCM et M6music.
  • 12 sites de radios : Skyrock, Hotmix radio, EnjoyStation, Live365, Radionomy, Goom radio, Podemus, Orange Liveradio, Nexus radio, Livestation, Awdio et Slacker.
  • 19 sites de streaming : Musiline, Meemix, Musicovery, Lastfm, Pandora, Finetune, Deezer, Jiwa, ilike, Tommy TV, Hulu, Faitilizer, MOG, Spotify, Mix DJ, Sevenload, MaestroFM, Qloud et Vuze.
  • 10 sites communautaires : YouTube, DailyMotion, MySpace, Bebo, Imeem, Garageband, Isound, Jamendo, Hitmuse, Grooveshark.
  • 5 sites éditoriaux : Mondomix, Allmusic, Music-Story, MusicSpot et Songkick.
  • 1 application de reconnaissance musicale : Shazam.
  • 1 site de blogging : Noomiz.
  • 3 sites de création/remix : MusicShake, Wemix, 8Tracks.
  • 6 sites Web Player : Songbird, MyBloop, Songza, SkreemR, ffwd et Just Hear It.
Observatoire musique premier semestre 2010 iTunes Amazon MP3

Certains de ces sites ne sont pas accessibles depuis la France (Hulu par exemple). L’observatoire a néanmoins tenu à les intégrer à ses analyses. « Ils ont été retenus parce qu’ils sont susceptibles de compléter, à court terme, l’offre française avec un fort potentiel concurrentiel. Il appartient, en effet, à l’Observatoire de la musique d’élargir rapidement son système d’investigations avec le concours des secteurs professionnels afin de disposer d’outil de mesure sur les évolutions des usages. »

L’analyse service par service est ultra complète et ne nous pouvons que vous encourager à jeter un œil sur le document de l’Observatoire. Nous pouvons néanmoins retenir certaines informations clés :
  • iTunes a un catalogue de plus de 11 millions de titres, mais la concurrence (Amazon MP3, Napster et Rhapsody) est proche en proposant plus de 10 millions de morceaux.
  • Qobuz et musicMe disposent d’un catalogue bien inférieur (6 millions de titres), mais offre en retour une qualité largement supérieure (du 320 kbps, voire du loseless).
  • Avec 15 millions de titres référencés et 11800 webradios, Nexus Radio sort particulièrement du lot.
  • Spotify dispose du catalogue le plus important dans le secteur du streaming, devant Deezer
  • Comparer les tarifs entre tous les sites n’est pas aisé, du fait de la diversification des tarifications de chaque service. Globalement, cela va donc du gratuit à 0,99/1,29 € par titre, 9,99 € l’album ou l’abonnement mensuel pour le streaming
  • Comparer les qualités proposées n’est pas aisé non plus. Néanmoins, on peut remarquer qu’aucun site n’ose proposer une qualité médiocre (type 64 kbps) et que le 256 voire le 320 kbps ne sont pas rares. Le 192 kbps semble être devenu la qualité la plus basse aujourd’hui (hors exception). Un bon point.
Enfin, l’Observatoire note que :
  • Les services de streaming ont le vent en poupe, et sont présents sur de plus en plus de plateformes.
  • Les applications Android « monopolise l’essentiel des développements » pour 42 % des sites.
  • Les catalogues de labels indépendants reculent dramatiquement. Présents dans 94 % de sites au 1er semestre 2009, et 83 % au 2ème semestre 2009, voilà qu’ils ne sont plus présents que dans 75 % des services au 1er semestre 2010… Cela serait dû à la fermeture de petits sites spécialisés. Reste que les indépendants ont une présence supérieure aux Majors (en nombre de sites, pas en audience…), puisque ces dernières ne sont visibles que dans 70 % des sites.
  • En 2009, 11 sites de l’échantillon de l’Observatoire ont disparu : My Mojo, TheMusicFrom, Classical music, Podemus, Musiline, SevenLoad, Imeem, Itmuse, MyBloop, ffwd et Just Hear it.
  • En 2010, lors du premier semestre 2010, 4 autres sites ont aussi disparu : Lala (rachetée par Apple), MusicGiants, LostTunes et GarageBand (fusionné avec iLike).
  • Jiwa, malgré son dépôt de bilan, est tout de même maintenu dans l’étude de l’Observatoire, car le site « existe toujours » et qu’il est en quête d’un repreneur.
  • Ces pertes ont été compensées par l’arrivée de plusieurs sites et services, notamment des poids lourds comme Beezik et Shazam.
  • Enfin, la majorité des sites analysés viennent pour un tiers des États-Unis, un autre tiers de la France, et le reste des pays européens en majorité (anglais, allemand, etc.).
Jiwa fermer
Publiée le 26/10/2010 à 11:22
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité