Apple ne gérera plus Java : un rapport avec le Mac App Store ?

Pas de fumée sans feu 260
Bien que l’actualité Apple soit particulièrement riche actuellement, ce n’est encore pas terminé. Après Mac OS X Lion, iLife ’11, l’arrivée de FaceTime sur Snow Leopard, d’une future boutique d’applications et des nouveaux MacBook Air, parlons d’une autre nouveauté mais qui, elle, est négative : le futur retrait de Java de Mac OS X. Cela dépend tout du moins de quel point de vue on se place.

mac osx lion

La problématique de Java n’est pas la même que Flash, en dépit des parallèles douteux qui ont parfois été dressés entre les deux histoires. Dans le cas de Java, il a fallu attendre qu’Apple, via son PDG Steve Jobs, aborde le sujet du Mac App Store. Car, en dépit du dirigeant, la firme prépare bien une boutique d’applications pour Mac OS X, et celle-ci débarquera dans trois mois, donc avant Lion. Les conditions pour les développeurs ont été publiées, et l’une d’entre elles a fait soulever des sourcils.

Les règles du Mac App Store ne seront une surprise pour personne, et en particulier pas pour les développeurs. Tout en étant plus souples sur le choix des technologies que l’on peut utiliser, Apple est très clair sur plusieurs points :
  • Ne pas utiliser de fonctionnalités cachées du système d’exploitation
  • Ne pas utiliser des API qui ne sont pas publiques
  • Ne pas créer d’extensions Kernel
  • Ne pas utiliser de technologies dépréciées
C’est la dernière phrase qui est ici cruciale : une technologie dépréciée est une technologie qui n’est pas entretenue par Apple directement, et c’est ainsi qu’il faut le comprendre. Or, la société a justement annoncé que Java en faisait désormais partie. Même si une mise à jour a été publiée très récemment, pour corriger des failles de sécurité, Apple ne veut tout simplement plus s’occuper de l’implémentation Java sous Mac OS X, ce qui signifie que les prochaines moutures de Mac OS en seront très certainement dépourvues.

Interrogé sur le sujet, Steve Jobs a donné une explication :

« Sun (maintenant Oracle) fournit Java pour toutes les autres plateformes. Ils ont leurs propres prévisions pour les versions, qui sont presque toujours différentes des nôtres, et le Java que nous fournissons a toujours une version de retard. Ce n’est pas la meilleure façon de faire. »

Sans doute pas, mais c’est un moyen très pratique également pour Apple de concentrer les développeurs sur d’autres outils, et il faut y voir ici la voie royale pour la société : Xcode, et l’utilisation de l’Objective-C. Oracle n’a pour l’instant fait aucune déclaration sur le sujet, mais il est difficile de ne pas y voir une redite de ce qui s’était passé quand Microsoft avait annoncé la fin de l’intégration de Java. Depuis, évidemment, le contexte a changé, car les boutiques d’applications sont un puissant levier financier et technologique.

Pourtant, il existe une différence fondamentale avec le cas de l’App Store pour iOS. En effet, sur iPhone, iPod Touch et iPad, il est impossible légalement d’installer une application autrement que par la boutique. Dans le cas du Mac App Store par contre, l’utilisateur pourra toujours installer une application par la méthode habituelle, une méthode qu’Apple ne doit surtout pas supprimer à cause du verrouillage très brutal que cela entrainerait. Il ne faut pas oublier que le Mac App Store sera sans doute un moyen très pratique de concentration et de découverte des petites applications, ou des produits d’Apple, mais dans le cas de gros logiciels comme la suite Office ou de Photoshop, les éditeurs ne voudront en aucun cas reverser 30 % de leur chiffre d'affaires à Apple.

Apple réalise ici probablement une opération qui fait d’une seule pierre deux coups : laisser à Oracle le soin d’apporter sa propre machine virtuelle Java sur Mac OS X, avec l’avantage d’être toujours au même niveau que les autres versions, et affiner la sélection des technologies pour les applications du Mac App Store. Cela n’empêchera pas cependant les développeurs de proposer leurs créations par la méthode classique d’aujourd’hui.

En attendant, les dernières versions de Java publiées par Apple continueront de recevoir un support.
 
Publiée le 22/10/2010 à 16:17
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité