S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Oracle pose un ultimatum aux développeurs de LibreOffice

OpenOffice, tu l'aimes ou tu le quittes

Récemment, une partie des développeurs de la suite bureautique libre OpenOffice s’était écartée d’Oracle pour créer la Document Foundation. Cette structure gère le développement d’un « fork » d’OpenOffice, baptisé LibreOffice, en réaction au contrôle trop strict exercé par Oracle, de même que le manque d’ambition qui la fait stagner. Mais l’éditeur n’est pas du tout ravi de cette situation et vient de poser un ultimatum aux développeurs.

libreoffice

Les choses sont donc très claires : Oracle estime que la création de la Document Foundation et de LibreOffice est tout simplement un acte de sédition :

« Votre rôle dans la Document Foundation et dans LibreOffice rend votre rôle de représentant dans la communauté OpenOffice intenable et impossible. Il cause de la confusion, c’est un conflit d’intérêts complet, puisque la fondation est séparée d’OpenOffice. Si les membres de la fondation ne s’en dissocient pas eux-mêmes, ils devront démissionner d’ici mardi. »

Aujourd’hui interviendra donc une décision importante pour les membres de la Document Foundation : soit ils restent membres du conseil de la communauté OpenOffice, soit ils choisissent de rester à leur poste, auquel cas il faut qu’ils quittent la fondation et ne s’occupent plus de LibreOffice.

Différentes options étaient envisagées, et certains espéraient sans doute qu’Oracle allait suivre le mouvement et s’impliquer dans la Document Foundation, mais la firme a clairement posé les termes de l’accord.
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 19/10/2010 à 14:19

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;