AMD n'est pas à vendre, mais vous pouvez déposer vos offres

AMD voudrait-il nous faire une 3PAR ? 78
Larry Ellison Oracle« AMD n’est pas à vendre, mais nous serions ravis d’entendre toutes les propositions qui iraient dans l’intérêt de nos actionnaires. » Cette phrase lourde de sens a été prononcée hier par Dirk Meyer, le patron d’AMD, lors d’une conférence à Barcelone.

Il s’agit en fait d’une réponse à Larry Ellison (photo ci-contre), le PDG d’Oracle, qui avait fait remarquer il y a deux semaines que sa société comptait réaliser une acquisition majeure dans le secteur des puces et des processeurs, sans donner un nom précis ni la somme qui pourrait être mise sur la table.

Forcément, les noms d’AMD, NVIDIA et ARM ont immédiatement été cités. Dès lors qu’Oracle est capable d’investir 7,4 milliards de dollars pour s’attacher les services de Sun Microsystems, rien ne l’empêche de réitérer pareille opération, puisque la société dispose à l’heure actuelle d’environ 23 milliards de dollars de trésor de guerre…

Et la capitalisation boursière d’AMD vaut pour le moment moins de 5 milliards de dollars (et celle de NVIDIA environ 7 milliards de dollars). À en croire le PDG d’AMD, il suffirait donc à une société de mettre sur la table une somme qui valoriserait son action de manière importante pour que l’affaire soit conclue.

Et Oracle n’est pas la seule entreprise a pouvoir investir de telles sommes. Imaginons un Microsoft qui rachète AMD… ou même un Apple, même si les relations de ces deux sociétés avec Intel sont telles que croquer AMD serait une sacrée surprise. De quoi bouleverser tout le marché.
Publiée le 07/10/2010 à 09:40 - Source : Reuters
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité