S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Orange Open : l'Autorité de la concurrence enquête

Open the door

Selon Reuters, l’Autorité de la concurrence jettera bien un œil à Open, l’offre quadruple-play d’Orange. Critiqué par SFR et Iliad (Free/Alice), ce forfait tout-en-un est jugé anticoncurrentiel par ces derniers, car les abonnés Orange peuvent être liés pendant deux ans à l’intégralité de l’offre (internet, téléphonie mobile, etc.), ce qui n’est pas le cas par exemple pour les offre quadriplay de SFR (Pack Absolu) et Bouygues Telecom (Ideo).

Orange Open quadriplay

Avec Open, on est mort

« Si Orange appelle ses abonnés existants, leur propose du quadruple play et les verrouille pour 24 mois, on est mort » a notamment expliqué une source du secteur à Reuters.

La concurrence souhaitait que l’ARCEP se penche sur le sujet, et que l’Autorité de la concurrence s’autosaisisse au plus vite. Ce n’est pas encore le cas, mais l’Autorité nous a néanmoins confirmé les informations rapportées par Reuters : l’Autorité a ouvert une enquête préliminaire sur Open afin de déterminer si l’offre va à l’encontre de la concurrence ou pas.

Résoudre le problème pour éviter d'éventuelles sanctions ?

France Télécom / Orange sera ainsi auditionné par l’Autorité, tout comme ses concurrents probablement, afin de faire le point sur le sujet. Elle ne va cependant faire que regarder les offres et auditionner les sociétés concernées. Cela ne remet pas en cause l’offre quadriplay Open. Tout du moins pour le moment, tout dépendra des conclusions de l’Autorité.

Selon une source de l’agence de presse anglaise, Orange devrait être convoquée dès cette semaine afin, pourquoi pas, de résoudre le problème à l’amiable. Si l’Autorité n’est pas satisfaite, on passera alors à l’étape suivante, c’est-à-dire à l’auto-saisine de l'Autorité, ou à la saisine par les concurrents d’Orange. Ensuite, selon comment l’affaire tournera, des sanctions plus ou moins lourdes pourront alors être appliquées. Mais nous n’en sommes pas là.

Open, un risque pour la concurrence prévu avant même le lancement d'Open

Rappelons que l’Autorité de la concurrence a autorisé Orange en juin dernier à croiser ses abonnés, c’est-à-dire à contacter ses abonnés mobiles pour leurs proposer des offres Internet, et vice-versa. Une pratique utilisée par SFR et Bouygues depuis un moment, mais dont l’incertitude de la validité avait poussé Orange à plus de prudence.

L’Autorité a donc permis à Orange à croiser ses abonnés, et aussi de lancer des offres quadriplay. Pour autant, l’Autorité précisait bien à l’époque que « la mise sur le marché d'offres de convergence par Orange présente des risques pour la concurrence, notamment tant que la situation restera bloquée sur le marché mobile : elle mérite une attention au cas par cas ».
Source : Reuters
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 05/10/2010 à 17:22

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;