IDF 2010 : Sandy Bridge dévoile quelques uns de ses secrets

Le plus croustillant reste à venir ? 29
Lors de sessions techniques avec certains des concepteurs de Sandy Bridge, Intel a commencé à livrer quelques-uns des secrets de sa nouvelle architecture, mais pas tous. L'occasion pour nous de commencer à évoquer cette architecture qui sera bien plus qu'une simple évolution de Nehalem.

Intel IDF Day 1 Architecture Sandy BridgeEn effet, pour créer Sandy Bridge, les équipes d'Intel ont dû repenser toute une partie de la façon dont communiquent les différents éléments de leurs CPU.

Ainsi, avec l'INtégration de la partie graphique, le fondeur évoque un cache de dernier niveau à architecture de type ring, au débit bien plus important que sur la génération actuelle, que se partagent les différents coeurs, mais aussi l'IGP.

Une communication facilitée qui devrait permettre d'offrir de bien meilleures performances dans certains cas et qui a elle seule explique tout l'intérêt de l'intégration d'un GPU au sein du processeur.

Intel IDF Day 1 Architecture Sandy Bridge Intel IDF Day 1 Architecture Sandy Bridge

Autre nouveauté, mais du côté de« Turbo boost » cette fois. En effet, il sera désormais possible pour un processeur de la génération Sandy Bridge d'overclocker à la volée ses différents coeurs, mais aussi les éléments de sa partie graphique comme c'était déjà le cas sur les CPU mobiles de la génération Arrandale.

Intel IDF Day 1 Architecture Sandy BridgeLe TDP ne devrait aussi plus être une limite stricte, Intel ayant décidé de maximiser les performances de ses puces, au moins pour de courts laps de temps, afin d'offrir la meilleure efficacité tout en assurant la stabilité du système et le respect des contraintes en terme de refroidissement.

Un point qui nous reste à éclaircir concernant les implications qu'il peut avoir vis-à-vis du dimensionnement des systèmes de refroidissement et des batteries de nos ordinateurs portables. Une chose est sûre : « Turbo boost » ira encore plus loin.

Pour les amateurs de GPU Computing, sachez que si Intel ne nous a pas encore confirmé nos informations selon lesquelles un pilote OpenCL serait bientôt proposé par ses services, Sandy Bridge intégrera une unité de traitement multimédia.

Des démonstrations d'encodage vidéo via Mediashow Espresso et de traitement photo nous ont été faites, laissant littéralement une machine à base de Core i7 sur le carreau.

Intel IDF Day 1 Architecture Sandy Bridge Intel IDF Day 1 Architecture Sandy Bridge

Peu de détails ayant été donnés pour le moment, nous n'irons pas trop loin dans l'enthousiasme, mais AMD et NVIDIA pourraient voir arriver avec cette architecture un concurrent de taille, surtout si le fameux Media SDK d'Intel, disponible pour tous les développeurs, est exploité.

Intel IDF Day 1 Architecture Sandy BridgeEntre autres petits détails, on constatera que le support du DisplayPort est évoqué (il sera aussi utilisé pour les écrans de portables), que les liens PCIe 2.0 pour la partie graphique ne dépasseront pas les x16 et qu'un mystérieux « System Agent » est constamment évoqué.

Nous finirons sur des photos d'un wafer Sandy Bridge ainsi que de la puce finalisée. Nous participons demain à une séance un peu plus poussée sur l'architecture et les performances de la bête. Reste à voir si nous aurons le droit d'en parler.

Intel IDF Day 1 Architecture Sandy Bridge Intel IDF Day 1 Architecture Sandy Bridge
Par David Legrand Publiée le 14/09/2010 à 01:38
Publicité